FIFA: le médecin en chef préconise que le foot ne reprenne pas avant septembre

Le chef de file des médecins de la FIFA veut de la prudence. Michel D’Hooghe préconise, dans une interview publiée mardi par le Telegraph, que le football international ne reprenne pas avant “fin août ou début septembre”. “Ils pourraient éventuellement éviter une deuxième attaque du virus, ce qui n’est pas impossible”, estime-t-il.

“Tout le monde doit être très prudent en ce moment. (…) Au cours de ma longue carrière, j’ai vu de nombreuses situations où il y a eu un équilibre entre l’économie et la santé. La plupart du temps, c’est l’économie qui l’a emporté, qu’il s’agisse du décalage horaire ou du football en altitude ou dans de conditions extrêmes telles que des épisodes de pollution”, ajoute le président du comité médical de la FIFA.

“Une question de vie ou de mort”

“S’il y a une circonstance où les arguments médicaux devraient l’emporter sur les arguments économiques, c’est bien maintenant, insiste-t-il. Ce n’est pas une question d’argent, c’est une question de vie ou de mort. C’est très simple”.

Michel D’Hooghe souligne que le football ne peut pas reprendre lorsque des mesures de distanciation sociales sont strictes: “Le football n’est possible que lorsque le contact est de nouveau autorisé. Cela reste un sport de contact”.

En France, le gouvernement a décidé de ne pas autoriser la reprise de la saison 2019-2020 de Ligue 1 avant fin juillet. Le ministère des Sports a toutefois laissé entendre qu’il serait possible que des matchs puissent avoir lieu en août, dans la limite du respect de l’interdiction des rassemblements de plus de 5.000 personnes.

Lire la suite sur RMC Sport