Fair-play financier: Trabzonspor exclu des coupes d’Europe par l’UEFA

Le fair-play financier fait une nouvelle victime. L’UEFA a annoncé mercredi l’exclusion de Trabzonspor des compétitions européennes pour une saison. Cette sanction est valable pour la prochaine qualification du club turque, si celle-ci intervient pour les éditions 2020-2021 ou 2021-2022. Mais en tant qu’actuel leader de son championnat national, l’équipe était bien partie pour disputer la Ligue des champions ou la Ligue Europa la saison prochaine.

>> Abonnez-vous aux offres RMC Sport pour regarder la Ligue des champions

Trabzonspor est sanctionné pour ne pas avoir respecté un accord conclu en 2016. Celui-ci prévoyait un retour à l’équilibre sur l’exercice 2019, selon la chambre de jugement de la Commission de contrôle financier des clubs (ICFC).

L’OM encore dans l’attente, City se défend bientôt

Ce cas rappelle que l’Olympique de Marseille est toujours dans l’attente d’une décision du gendarme financier de l’instance européenne. Il est reproché au club phocéen de ne pas avoir respecté un “accord négocié” avec l’UEFA sur le fair-play financier, ce dispositif qui limite les injections de capitaux et vise à empêcher les clubs de subir un déficit supérieur à 30 millions d’euros sur une période de trois ans. En théorie, l’OM risque aussi une exclusion des coupes européennes dans le pire des cas. Il peut également faire simplement l’objet d’une grosse amende et voir sa liste de joueurs engagés en compétitions continentales réduite ou bien son recrutement estival freiné.

L’exclusion des compétitions européennes pour non respect des règles du fair-play financier avait déjà été prononcée par l’UEFA notamment contre le club italien de l’AC Milan. Une décision confirmée en juin 2019 par le Tribunal arbitral du sport. Récemment, Manchester City a également été puni de la sorte, en écopant d’une exclusion de deux ans. L’appel interjeté par le club anglais sera étudié à partir de lundi 8 juin par le Tribunal arbitral du sport, au cours d’une audience en visioconférence qui durera trois jours.

Lire la suite sur RMC Sport