F1: Red Bull s’inquiète du gain de vitesse de Mercedes

Vainqueur du Grand Prix de Turquie via Valtteri Bottas, Mercedes suscite l’inquiétude chez Red Bull. Devant la performance du Finlandais, le directeur Christian Horner s’est interrogé sur les récentes performances des moteurs de l’écurie de Lewis Hamilton qui selon lui ont connu un avantage au niveau de la vitesse.

La victoire de Mercedes avec Valtteri Bottas lors du Grand Prix de Turquie suscite beaucoup d’interrogations chez Red Bull. Via le directeur Christian Horner, l’écurie s’est montré surprise par le gain de vitesse de Mercedes cette saison: “C’est surprenant de constater le pas en avant qu’ils ont fait avec leur unité de puissance”, a-t-il déclaré à la BBC. Pour rappel, le règlement de la Formule 1 précise que les écuries ne sont pas autorisées à améliorer la puissance de leur moteur pendant la saison.

Le dirigeant a également sous-entendu que les performances de Mercedes ne devraient pas être aussi élevées qu’elles le sont actuellement: “On peut voir que dans toutes leurs équipes, Mercedes doit gérer des problèmes de fiabilités, ce qui est inhabituel pour Mercedes. Mais leur performance est toujours incroyablement impressionnante. Est-ce que l’un se fait au détriment de l’autre, je ne sais pas”, a-t-il soupçonné.

Après la course, le pilote néerlandais Max Verstappen, qui a fini deuxième en Turquie, s’est exprimé sur les pistes qui selon lui ont avantagé Mercedes: “Bien sûr, dans l’ensemble, je pense que nous avons été sur des pistes qui étaient naturellement un peu meilleures pour Mercedes, mais cette piste était un peu inconnue et clairement elles (les monoplaces Mercedes) étaient devant nous”, a-t-il confié dans des propos relayés par Sky Sports.

La fiabilité avant les performances pour Mercedes

Devant les paroles de Christian Horner, Mercedes a assuré que rien n’avait changé dans leur moteur. De plus, le directeur de Mercedes Toto Wolff a affirmé que l’écurie de Formule 1 privilégiait la fiabilité des moteurs à leur performance: “Lorsque vous commencer à repousser les limites avec les performances de l’unité de puissance, à un certain stade, vous rencontrerez des obstacles”, a-t-il déclaré.

Pour appuyer son propos, l’ancien pilote autrichien a pris l’exemple d’anciens moteurs qui n’ont pas donné satisfaction: “Nous avons eu des moteurs qui ont fondamentalement échoué et maintenant il s’agit de contenir le problème parce que le changement de pièces n’est pas quelque chose que vous voudriez résoudre”, a-t-il conclu.

Lire la suite sur RMC Sport