Explosion sur le Dakar: la difficile quête de vérité

0 0
Read Time:2 Minute, 41 Second

Onze jours après l’explosion d’un véhicule à Djeddah (Arabie saoudite) en marge du Dakar 2022, dans laquelle le pilote Philippe Boutron a été blessé, l’enquête française pour tentative d’assassinat terroriste peine à avancer, et les autorités saoudiennes ne jouent pas forcément le jeu. Une vidéo pourrait toutefois permettre d’en savoir plus.

Que s’est-il réellement passé à Djeddah (Arabie saoudite) le 30 décembre dernier, deux jours avant le grand départ du Dakar 2022? Ce jeudi-là, vers 9 heures, le pilote français Philippe Boutron, son co-pilote Mayeul Barbet et des amis prennent leur véhicule 4×4 à l’hôtel Donatello pour se rendre au stade Roi-Abdallah, lieu adapté pour les check-up des véhicules juste avant le début de la course, le 1er janvier. Au niveau d’une station-service, sur l’axe qui jouxte l’aéroport King Abdulaziz, le véhicule explose. L’endroit est très proche des bureaux du procureur public de Djeddah.

Pour faire toute la lumière sur cette affaire, dès le 4 janvier, le parquet antiterroriste français ouvre une enquête pour “tentative d’assassinats en relation avec une entreprise terroriste”. Des expertises qui seront confiées à la DGSI (direction générale de la sécurité intérieure) qui possède le pouvoir judiciaire dans ces situations avec des citoyens français touchés. La DGSE (direction générale de la sécurité extérieure) apporte un soutien en renseignements aux services intérieurs.

Aucun enquêteur français n’a pu se rendre sur place

Mais depuis, l’enquête française stagne. Les services de renseignements saoudiens continuent d’enquêter de leur côté. Selon nos informations, aucun enquêteur français n’a pu encore se rendre sur place pour faire la lumière sur cet incident. Autre point important: la DGSI a demandé à recevoir les éléments du dossier, des prélèvements réalisés sur le véhicule et l’expertise de ce dernier, mais pour l’instant, les autorités françaises n’ont rien reçu.

Au cœur de l’enquête, se trouve une vidéo des caméras de surveillance de l’hôtel. Deux personnes présentes dans le véhicule auraient vu cette vidéo. Elle pourrait permettre de comprendre si des personnes sont venues poser une charge explosive sous le véhicule des Français.

La France a demandé à l’Arabie saoudite de coopérer

Dimanche, Jean-Yves Le Drian, ministre des Affaires étrangères français, s’est entretenu au téléphone avec son homologue saoudien, le prince Faysal Ben Farhan. Cette explosion survenue en marge de la course du Dakar était au cœur des discussions. Les services français ont demandé “une coopération pour faire toute la lumière sur cette explosion”.

Un échange téléphonique a aussi eu lieu ce dimanche entre l’ambassadeur de France en Arabie saoudite et Jean-Yves Le Drian. “Vous verrez que les services saoudiens attendent la fin de la course pour communiquer sur cet incident. Si cette vidéo est dévoilée dans les prochains jours, elle pourrait tout chambouler”, confie une source saoudienne à RMC Sport.

L’organisateur du Dakar, ASO, n’a officiellement communiqué que le 1er janvier au soir sur cet incident. Pourtant, selon nos informations, des messages sur les groupes Telegram des concurrents étaient présents dès le 30 décembre au soir. Depuis, le Dakar a été lancé, et n’a pas été arrêté. Les concurrents viennent de boucler ce lundi la 8e étape.

Nicolas Pelletier et Arthur Perrot

Lire la suite sur RMC Sport

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post Lille : une pépite passe pro !
Next post Serie A: la Salernitana de Ribéry échappe in extremis à l’exclusion