Enchainement de défaites, des stars sur les nerfs: la situation se tend à Utah

0 0
Read Time:4 Minute, 46 Second

Il y a une dizaine de jours, tout allait pour le mieux à Utah. Le Jazz était troisième à l’Ouest avec un bilan de 27/10. Les hommes de Quin Snyder jouaient bien, la réussite était au rendez-vous, et les différentes déclarations étaient celles de candidats au titre, concentrés sur le fait d’arriver en postseason en pleine possession de leurs moyens. Et puis Rudy Gobert a été mis à l’arrêt, les défaites se sont enchainées, et les rumeurs se sont multipliées. Pas la meilleure façon d’aborder la deuxième partie de saison.

  • AVEC OU SANS GOBERT, PAS LA MEME CHOSE

Touché par le protocole sanitaire, Rudy Gobert a du se résoudre à laisser ses partenaires se débrouiller sans lui pendant cinq matchs. Si la première levée a été une réussite, avec un succès contre Denver, les Jazzmen ont tout simplement enchainé quatre défaites d’affilée à la suite de cette victoire. Et tous contre des adversaires abordables: Toronto, Indiana, Detroit et Cleveland. Si le voyage au Canada s’est avéré compliqué à cause des règles de transport dans le pays, la défaite chez les Pistons est tout simplement honteuse. Utah menait de 22 points face à une des pires équipes de la ligue, et s’est complètement arrêté de jouer en deuxième période. 

Plus inquiétant encore, le Jazz a encaissé plus de 120 points de moyenne lors de ces quatre revers, contre 106 auparavant. Lors de cette série de matchs sans Rudy Gobert, ses coéquipiers possédaient tout simplement le pire defensive rating de la ligue! Une preuve de plus, si elle était nécessaire, de l’importance vitale du pivot Français dans son équipe. Conséquence, Utah a vu Memphis, en pleine bourre, lui passer devant au classement, et l’écart avec les autres outsiders fond à vue d’oeil. Les interrogations du début de saison sur le manque de variété de jeu reviennent ainsi sur le tapis, amenant de plus un lot de questionnements supplémentaires et des réactions inattendues. 

  • MITCHELL ET GOBERT FONT PARLER D’EUX

Hier, c’est une déclaration de Rudy Gobert qui faisait parler:

I watch some of these other teams like the Suns or Warriors, those guys are a step ahead of us in terms of winning habits…Devin Booker is playing his ass off defensively…Guys like that, they buy in,and you can tell they take pride in playing defense

Quand je regarde des équipes comme les Suns ou les Warriors, ce genre d’équipe est loin devant nous sur les habitudes à prendre pour gagner… Devin Booker se donne vraiment en défense… Des mecs comme lui, ils donnent tout, et ils peuvent être fiers de leur investissement défensif

En lisant cette déclaration, on peut penser que s’il cite Devin Booker, c’est probablement pour envoyer une pique à son arrière. Mais on a surtout l’impression que cette déclaration a pour but de réveiller une équipe désormais considérée comme un cadre à l’Ouest, mais dont le caractère a encore besoin d’être prouvé. Cependant, cette déclaration a eu quelques effets secondaires surprenants.

Cette nuit, un insider Américain faisait état d’une info surprenante. Si jamais il venait à être tradé, les destinations favorites de Donovan Mitchell seraient New York et Miami. La surprise n’est pas les équipes citées, puisque Mitchell est originaire de New York, et que la connexion Utah-Miami est évidente au vu de la présence de Dwyane Wade dans l’organigramme du Jazz, mais le timing qui prête à sourire. Si l’on sait que ce n’est pas l’amour fou entre les deux stars du Jazz depuis l’épisode des micros, ils avaient toujours déclaré que gagner un titre était bien plus important que les querelles personnelles. Bien entendu, Donovan Mitchell ne vient pas de réclamer son trade. Mais sortir une telle info à quelques encablures de la trade deadline n’est certainement pas innocent.

  • C’EST QUOI LA SUITE?

Avec Danny Ainge désormais aux commandes, les prochaines semaines pourraient être agitées du côté de Salt Lake City. Le Jazz a déjà récupéré Danuel House, mais l’on se demande ce qui se trame en coulisses. Le vétéran Joe Ingles a de nombreuses fois été cité dans des rumeurs de trade, mais rien de concret jusqu’ici. Néanmoins, on sait que le Jazz veut renforcer sa défense sur les extérieurs, au vu notamment de la saison en demi-teinte de Royce O’Neale de ce côté du terrain. Mais désormais, on peut envisager que les derniers soubresauts viennent mettre la pression sur le management pour renforcer l’équipe de manière significative.

Outre Ingles, Bojan Bogdanovic est également cité comme partant potentiel. Le Croate est toujours en dent de scie depuis son arrivée à Utah, et sa défense reste suspecte. Mais le Jazz a sans doute besoin d’un vrai meneur back-up, pour suppléer un Mike Conley vieillissant, et souvent mis au repos lors des back-to-back. Cependant, on sait que Danny Ainge est loin d’être timide quand il s’agit de remodeler une équipe, et il va sans doute vouloir mettre sa marque sur le Jazz, en réalisant un move de grande ampleur. Cela incluera-t-il Donovan Mitchell? Affaire à suivre.

Franchise discrète et habituée au calme, le Jazz commence à se retrouver sur le devant de la scène pour de mauvaises raisons. S’il n’existe aucun doute sur la présence d’Utah en postseason, l’équipe ne semble pas en mesure de pouvoir rivaliser avec les cadors de la ligue cette saison. Néanmoins, Rudy Gobert sera de retour ce dimanche contre Denver, et l’on a hâte de voir si les remous en coulisses auront des conséquences sur le terrain, car dans une dizaine de jours, Utah va rencontrer consécutivement les Warriors, puis les Suns (2 fois) et enfin les Grizzlies. On devrait donc en savoir plus après ces quatre chocs au sommet.

Lire la suite sur Insidebasket.com

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post Barça : lassés, les Blaugranas voudraient vendre Dembélé !
Next post Bayern Munich, Monaco : les Bavarois auraient trouvé un concurrent à Neuer !