En colère contre le foot “insipide” des huis-clos, des supporters demandent à être consultés par les instances

“Un football sans saveur”, “insipide” Si le football a repris presque partout en Europe (et ce mercredi soir pour la Premier League à suivre sur RMC Sport), pour les supporters on est très loin du vrai football avec cette reprise à huis-clos. 

Une façon pour eux de réaffirmer leur place alors qu’ils sont régulièrement snobés par les instances. Ce mercredi, ils ont donc demandé par communiqué à  “être consultés dans les discussions sur l’avenir du football dans son ensemble, y compris la refonte nécessaire des structures de gouvernance et de réglementation financière”.

Mais avant ça, il faudra d’abord aborder l’épineuse question du retour en tribune alors que les diffuseurs utilisent une bande-son factice pour animer les matchs. “La réalité augmentée, les chants préenregistrés et autres formes de soutien artificiel représentent une insulte au supportérisme actif.” Les représentants des tribunes réclament “une implication pleine et entière des organisations de supporters dans la mise en place des protocoles sanitaires et autres mesures opérationnelles” pour faire face à la persistance du Covid-19, écrivent-ils dans leur communiqué

Participer à la réforme du modèle actuel du football

En dernier lieu, à plus long terme, ces organisations de supporters réclament “un dialogue multipartite sur l’avenir du football” puisque la crise sanitaire a, selon eux, “montré une fois de plus que le modèle actuel du football est malade, inéquitable et instable”. “Le football doit changer radicalement” et, pour ce faire, “les supporters doivent être consultés dans les discussions sur l’avenir du football dans son ensemble, y compris la refonte nécessaire des structures de gouvernance et de réglementation financière”. Pour eux, “des réformes profondes et durables sont nécessaires pour protéger le football et garantir la viabilité du sport dans son ensemble” et les supporters doivent pouvoir “jouer un rôle” dans cette réflexion.

Le communiqué, signé en France par l’Association nationale des supporters et par les Irrésistibles français (supporters des Bleus), est porté au niveau continental par le réseau Football Supporters Europe basé à Hambourg, en Allemagne.

Lire la suite sur RMC Sport