Elections à la FFF: “Le Graët sait qu’il a mon soutien” affirme Aulas

Le président de la Fédération française de football Noël Le Graët, candidat pour un quatrième mandat aux élections de mars, “sait qu’il a mon soutien”, a déclaré à l’AFP le président de l’Olympique Lyonnais Jean-Michel Aulas, membre de l’actuel comité exécutif de la FFF. Le Graët (79 ans), élu pour la première fois en 2011, a réservé la primeur de l’annonce jeudi matin aux élus du “comex”, dont Jean-Michel Aulas, avant de l’officialiser dans une lettre adressée aux divers acteurs du football (clubs, monde amateur, syndicats, etc.). “L’annonce de la candidature a été reçue par des applaudissements collectifs, tout le monde était ravi, je sais qu’il a beaucoup hésité”, a relaté le dirigeant lyonnais.          

“On était plusieurs proches à lui suggérer de l’annoncer rapidement, et de considérer que c’était nécessaire dans un moment extrêmement difficile pour le football, d’une manière générale, d’avoir des gens d’expérience qui ont démontré leurs qualités sur le plan du football professionnel et amateur”, a-t-il détaillé.

Marc Keller aussi derrière NLG

Si les deux hommes ont eu des visions divergentes durant le printemps dernier, notamment autour de l’arrêt du Championnat de France en raison de la crise sanitaire, “je l’ai toujours soutenu, de tout temps”, a-t-il assuré. Concernant la campagne à venir, d’ici à l’assemblée générale élective du 13 mars, “il sait qu’il a mon soutien, un soutien de plusieurs dizaines d’années donc il peut compter sur moi. Il sait ce que je peux apporter ou pas donc je m’en remets totalement à ses besoins”.

Le patron des Gones pourrait “peut-être” faire partie des onze autres candidats figurant sur la liste de Le Graët. “Ça n’a pas encore été abordé, on aura le temps puisque les listes doivent être déposées le 12 février” dernier délai, a-t-il affirmé. Selon une source interne au comex, Le Graët n’a en effet pas fait connaître le détail de sa liste. Elle devrait être “dévoilée à partir du 2 février”, d’après elle. Selon L’Equipe, NLG pourra aussi s’appuyer sur le soutien du président de Strasbourg Marc Keller. Le dirigeant alsacien figure parmi ceux qui pourraient succéder à Noël Le Graët à la présidence de la “3F”.

Lire la suite sur RMC Sport