Dons dégressifs, prize money redistribué… Le plan du big 3 pour aider le tennis mondial

Le tennis mondial est en difficulté. Pas les joueurs les mieux classés mais les autres. Président du Conseil des joueurs, Novak Djokovic a envoyé une lettre à l’ensemble du top 100 pour proposer, en compagnie de Rafael Nadal et Roger Federer, un plan pour aider ceux classés entre la 250e et la 700e place mondiale. L’idée ? Que chaque joueur du top 100 participe au fonds de solidarité en fonction de son classement via un barème dégressif, que les joueurs du top 20 en double fassent de même et que les Grands Chelems et l’ATP apportent eux aussi leur soutien.

Malheureusement, il y a un très grand nombre de joueurs dans le groupe entre la 250e et la 700e place qui ne sont pas soutenus par les fédérations ou qui n’ont pas de sponsors, est-il écrit dans cette lettre. L’ATP compte environ 700 membres et nous devons essayer de prendre soin de tous. Ils sont la base du tennis et la base du sport professionnel.” Si le Conseil a choisi de soutenir les joueurs après la 250e place à l’ATP, c’est qu’il estime que les autres ont, au moins, disputé les qualifications de l’Open d’Australie en début de saison, ce qui leur assure une relative aisance financière.

Le prize money du Masters à moitié reversé ?

Dans le détail, le big 3 propose que les joueurs du top 100 participent de la manière suivante :

  • de la 1re à la 5e place : 30 000 $ (environ 27 500 euros)
  • de la 6e à la 10e place : 20 000 $ (environ 18 400 euros)
  • de la 11e à la 20e place : 15 000 $ (environ 13 800 euros)
  • de la 21e à la 50e : 10 000 $ (environ 9 200 euros)
  • de la 51e à la 100e place et pour le top 20 en double : 5 000 $ (environ 4 600 euros)

Le but de la manoeuvre, récolter 1,05 millions de dollars. Le Conseil espère aussi que les Grands Chelems contribuent à hauteur de 500 000 dollars chacun et propose de reverser la moitié du prize money du Masters de Londres en fin de saison ou, s’il n’a pas lieu, une partie de celui de l’Open d’Australie début 2021. Avec 4 millions de dollars, il sera alors possible de verser 10 000 dollars aux joueurs entre la 250e et la 700e place mondiale. “Beaucoup d’entre eux envisagent de quitter le tennis professionnel parce qu’ils ne peuvent tout simplement pas survivre financièrement“, insiste Djokovic.

Vidéo – Becker pose la question qui fâche : “Quels tournois se joueront une fois le tennis revenu ?”

02:30

Lire la suite sur Eurosport.fr