Djokovic n’est “pas fier” de réactions qu’ils a pu avoir contre le public pro-Federer ou Nadal

De nouveau en direct sur Instagram, avec Stan Wawrinka cette fois, Novak Djokovic a évoqué samedi son rapport avec le public qui soutient tout particulièrement Roger Federer et Rafael Nadal. Le Serbe admet avoir été déstabilisé, au début de sa carrière, par l’énorme soutien dont bénéficient les deux mastodontes du tennis: “Bien sûr que ce n’est pas facile, quand vous avez la plupart du public dans le stade qui soutient l’adversaire. Tant qu’il y avait qu’ils encourageaient mon adversaire sans me manquer de respect, j’étais ok avec ça. Mais s’il y avait un manque de respect, je peux réagir avec émotion”.

[embedded content]

“Honnêtement, au début de ma carrière lorsque je jouais contre Roger ou Rafa avec le public pour eux, c’était dur pour moi, ajoute le numéro un mondial. Je pensais que ce n’était pas juste et que je méritais plus de soutien. Je perdais beaucoup d’énergie dessus”.

“Un énorme soulagement”

Aujourd’hui, “Nole” regrette ses réactions négatives. “Je n’en suis pas fier, assure-t-il. Ce n’est pas quelque chose que je défends, parce que je sais que ce n’est pas nécessaire de réagir. Au final, je dois préserver toute mon énergie pour ce que j’ai à faire et jouer le meilleur tennis possible. (…) J’ai su évoluer et je l’ai accepté. C’était un énorme soulagement”.

Et de conclure: “Roger est le plus grand joueur de l’histoire. (…) Je ne m’attends pas, la plupart du temps, d’avoir le public de mon côté. À certains endroits, peut-être, mais généralement les gens sont avec lui. Je suis d’accord avec ça. C’est Roger! C’est un peu pareil avec Rafa. C’est dû à leur grandeur”. Des propos que Stan Wawrinka a commenté avec philosophie: “Dans un film, tu ne peux pas avoir trois bons gars. Il faut quelqu’un qui est un peu à l’opposé”.

Lire la suite sur RMC Sport