Devin Booker champion de NBA2K : Conclusion d’une masterclass signée Suns

Là où tout le monde parlait de Kevin Durant, Trae Young ou encore Pat Beverley au début de ce tournoi, c’est une finale bien différente qui a été proposée aux fans les plus acharnés en Prime Time sur ESPN hier soir. Après avoir obtenu un bilan de 4 victoires et 0 défaite pour arriver à ce stade de la compétition, Devin Booker et Deandre Ayton se sont retrouvés en finale du tournoi des joueurs pour un duel fratricide. Si ESPN a dû réaliser de très bons scores d’audience dans l’Arizona, on peut penser que ce n’est pas vraiment l’opposition dont ils rêvaient pour arracher quelques dollars durant cette crise sanitaire, et en vue de la crise économique à venir.

 

Assez ironiquement, Devin Booker et Deandre Ayton ont davantage représenté les Suns en antenne nationale en l’espace de 10 jours derrière des manettes, que leurs Phoenix Suns durant toute la saison, eux qui ne sont jamais diffusés faute d’être un plus grand marché. Dans une franchise qui n’a plus connu les playoffs depuis 2010, on célèbre tout ce qu’on peut célébrer et de nombreux fans ont accroché leur bannière de ‘’Phoenix Suns 2020 NBA Champions’’ à la seconde où l’affiche de la finale était connue. Frigo, mur ou canapé, le choix était large. Il n’y a plus qu’à attendre la fin du confinement pour voir les Suns accrocher une belle bannière en haut de la Talking Stick Resort Arena. Les basketteurs à l’humour le plus livide diront que les Suns sont bons à NBA2K car ils ont tout le temps de s’entraîner lorsque l’heure des playoffs a sonné en temps normal.

 

Mais ces blagues dignes du CE2, Deandre Ayton et Devin Booker n’en avaient pas grand-chose à faire hier soir. Mieux encore, ils ont profité de ce tournoi pour montrer l’esprit d’équipe qui règne à Phoenix. On tire les enseignements qu’on peut de ce tournoi. Par exemple, Deandre Ayton a de nouveau prouvé son amour pour les Suns, en étant le seul joueur à utiliser cette équipe dans le tournoi malgré les faibles notes attribués à ses coéquipiers. En demi-finale contre Pat Beverley, il a choisi Phoenix pour humilier celui qu’on cite parmi les meilleurs trashtalkers NBA. La formule fut gagnante. Pendant tout le match, Ayton s’est fait un malin plaisir à distribuer les trois points avec Jevon Carter, Dario Saric ou encore… lui-même ! Pat Beverley n’avait plus que ses yeux pour pleurer et ses oreilles pour écouter Deandre Ayton lui crier de quel bois se chauffent ses Valley Boyz.

 

 

Mais au-delà de ce trashtalking primaire qui nous a fait sourire, une autre séquence a attiré notre attention. Lors d’une séquence anodine, Deandre Ayton s’est retrouvé à prendre un tir en suspension à 3 mètres là où l’accès vers le cercle était totalement ouvert pour son propre joueur qu’il contrôlait. Frustré de ne pas voir son Ayton virtuel ne pas aller au dunk, le big man des Suns s’exclame : ‘’DA pourquoi est-ce que tu prends ce tir ? Je ne prends pas ces tirs-là !’’. Dans le camp opposé, il n’en fallait pas plus à Pat Beverley pour lâcher un ‘’Bien sûr que tu le fais !’’.

 

 

Une verité se cache derrière ce passage cocasse. Pat Beverley ne ment pas, Ayton passe bien son temps à faire ça. Les fans des Suns peuvent en témoigner, ces tirs à mi-distance forcés sont le point le plus frustrant du jeu de Deandre Ayton aujourd’hui. Le Bahaméen se montre encore trop timide à l’heure d’aller défier son adversaire au poste bas en puissance, là où il a toutes les qualités physiques pour le faire avec la plus grande aisance. Dans l’Arizona, il n’y a plus qu’à espérer que Monty Williams a profité de la séquence pour envoyer un petit message à Deandre Ayton lui rappelant de travailler cet aspect de son jeu. Créer une analyse à partir de NBA2K20, qui l’aurait cru. Pat Beverley n’était plus d’humeur à analyser tout ça après le match, il nous a offert son meilleur seum.

 

 

Deandre Ayton n’est pas le seul joueur des Phoenix Suns à avoir fait le show hier soir. Bien au contraire, Devin Booker nous a tout autant régalés. On ne va pas vous ressortir toutes les séquences isolées où le All-Star trashtalk ses adversaires tant elles sont nombreuses. Cependant, un moment nous a offert la meilleure séquence du tournoi. Souvenez-vous l’été dernier, une polémique bien triste avait éclaté à cause de Joakim Noah et ses méthodes d’entraînement idiotes. On avait alors entendu partout que Devin Booker n’aimait pas les prises à deux. Une polémique plutôt représentative de la connaissance des fans random sur les Phoenix Suns. Depuis plusieurs saisons, Booker est le joueur NBA qui reçoit le plus grand nombre de prises à deux. Il a appris à les éviter tel un artiste, claquant ses meilleures performances lorsque l’adversaire fait l’erreur de ne se concentrer que sur lui en défense. Lors d’une séquence en finale face à Ayton hier soir, Devin Booker avait une belle réponse à apporter à ses haters. Le fan random et son vieux compte Twitter appréciera.

 

 

Pour conclure, Devin Booker a donc remporté ce tournoi NBA2K et les 100 000 dollars offerts à des associations combattant le Covid-19. Plus encore, il a montré à l’intégralité de ses haters qu’il n’était pas du genre à se faire marcher dessus. Il a également été le meilleur trahstalker de ce tournoi pendant que Pat Beverley est encore en train d’essayer de réparer sa manette. Son humiliation de Montrezl Harrell en demi-finale avec ses propres Clippers était également splendide avec un Booker passant son temps à répéter : ‘’Tu devrais les connaître mec ! C’est toi qui passe ton temps à t’entraîner avec eux !’’. Merci pour ce moment Devin Booker, les Suns sont champions.

[embedded content]Lire la suite sur Insidebasket.com