Derrick Jones Jr blessé, l’hécatombe continue sur le poste 4 des Bulls

0 0
Read Time:1 Minute, 25 Second

Après seulement 36 secondes de jeu contre les Nets, Derrick Jones Jr retombe mal sur une impulsion et se tort le genou droit. Une hyperextension qui pouvait laisser craindre le pire pour le joueur des Bulls qui, en plus, a quitté le parquet soutenu par ses coéquipiers. Les examens approfondis n’ont heureusement pas révélé de lésions graves au niveau des ligaments. Pour soigner son entorse, le journaliste Shams Charania a initalement annoncé une absence entre 4 à 6 semaines. Mais, l’insider des Bulls KC Johnson de NBC Sports Chicago est revenu sur le diagnostic et parle lui d’une convalescence comprise entre 2 à 4 semaines. Un moindre mal pour l’équipe qui perd encore un de ses soldats.

Arrivé à l’intersaison dans le trade de Lauri Markkanen, Derrick Jones Jr dépannait de son mieux les Bulls au poste de power forward : 6.3 points et 3.4 rebonds en 17 minutes. Privé de Patrick Williams après seulement 5 matchs, Chicago doit aussi composer sans Javonte Green. L’ancien Celtic, qui avait repris le rôle de starter, soigne actuellement une blessure à l’aine. L’hécatombe continue sur le poste 4 des Bulls avec maintenant DJJ qui rejoint à son tour l’infirmerie. Le coach Billy Donovan va devoir redoubler d’inventivité pour bricoler son secteur intérieur. Pour Zach LaVine, ces absences commencent à peser sur le roster :

Ce sera difficile parce que vous ne pouvez pas remplacer ces gars-là. On a toujours été dans une mentalité de “Next-man-up”. C’est quelque chose que nous allons devoir faire, car nos adversaires ne vont pas s’arrêter de jouer, simplement parce que nous avons des absents. Tout le monde a des joueurs à l’infirmerie.

Lire la suite sur Insidebasket.com

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post Evra ne voit pas Pogba rester : “Paul ne se sent pas aimé en Angleterre”
Next post Mercato: le PSG officialise le transfert de Fadiga à l’Olympiacos, un nouveau Titi quitte Paris