De Camavinga à Aït Nouri : ces bonnes opportunités de Ligue 1 pour le PSG

Paris n’a jamais été vraiment enclin à se tourner vers la Ligue 1 sur les questions du mercato. Il préfère généralement regarder hors de nos frontières au moment de se renforcer. Ce n’est pas illogique. Hors de la capitale, les stars se font très rares dans le championnat français. Et le PSG a les moyens d’attirer celles qui brillent dans les ligues étrangères plus huppées. Mais il pourrait bien bouleverser ses habitudes, et la rumeur d’une piste menant au Rennais Hamari Traoré va dans ce sens. Déjà parce que le contexte actuel aura fatalement un impact sur ses finances. Il devra vraisemblablement voir ses dépenses à la baisse.

Aussi parce que la Ligue 1 peut faire son bonheur. Paris n’y trouvera évidemment pas un joueur comme Neymar. Malgré tout, certains éléments du championnat de France seraient susceptibles de le renforcer. De densifier un effectif qui compte un nombre important de joueurs en fin de contrat (Thiago Silva, Edinson Cavani, Thomas Meunier, Layvin Kurzawa…) et d’autres, prêtés, dont l’avenir reste incertain comme Mauro Icardi. Voire même de le bonifier avec des joueurs potentiellement titulaires ou presque. Car cette L1 si souvent décriée présente aussi son lot de bonnes opportunités.

Ceux qui peuvent avoir un impact immédiat

  • Eduardo Camavinga (Rennes)

Eduardo Camavinga a tellement crevé l’écran du haut de ses 17 ans que les cadors du Vieux Continent vont passer l’été à se l’arracher. Il faudra probablement débourser une somme supérieure à 60 millions d’euros pour le recruter, mais le milieu rennais pourrait valoir bien plus que cela dans les années à venir. Pour Paris, Camavinga ressemble au profil idéal pour une association avec Marco Verratti à la récupération. Même s’il n’est que dans sa première saison pleine en L1, il a le potentiel pour devenir un titulaire en puissance au PSG.

Valeur estimée : 60 millions d’euros

Vidéo – Camavinga, la révélation qui affole déjà l’Europe

01:44

  • Houssem Aouar (Lyon)

On ne devient pas l’un des hommes forts de l’Olympique Lyonnais à 21 ans par hasard. Rapidement présenté comme le fleuron de la formation des Gones, Houssem Aouar a répondu aux attentes depuis son intégration en équipe première, malgré quelques passages à vide. Il en est devenu le cerveau, ce qui en dit suffisamment long non seulement sur son talent, mais aussi sur son adaptation aux exigences du très haut niveau. Aouar, 21 ans, a d’autres qualités pour plaire au PSG. Dans ce registre de milieu créatif et polyvalent, Paris n’a que Julian Draxler dans son effectif. Et l’Allemand ne fait pas l’unanimité…

Valeur estimée : 50 millions d’euros

  • Wissam Ben Yedder (Monaco)

Comme à Toulouse ou à Séville, l’international français a prouvé à Monaco une faculté exceptionnelle à enfiler les buts comme des perles. Sa capacité à s’exprimer dans les petits espaces est parfaite pour un club comme le PSG, souvent confronté à des blocs bas. Ben Yedder peut aussi être complémentaire avec un attaquant de pointe comme Mauro Icardi ou un avaleur d’espaces comme Kylian Mbappé. Il n’a pas forcément le même pédigree que ces deux attaquants stars. Mais il ne serait pas un renfort superflu à Paris, surtout dans l’optique d’un départ probable d’Edinson Cavani.

Valeur estimée : 40 millions d’euros

Vidéo – PSG et l’idée Ben Yedder : “Il ne faut pas que ce soit le premier choix”

03:22

  • Youcef Atal (Nice)

Paris cherche un arrière droit et Youcef Atal fait partie des tous meilleurs à ce poste en Ligue 1. L’Algérien a connu des pépins physiques qui l’ont empêché de confirmer sa première saison éblouissante sous le maillot niçois. Mais ce n’est pas forcément une mauvaise chose pour les acquéreurs potentiels, refroidis par le prix du latéral de 23 ans l’été dernier. Atal n’est pas forcément le meilleur défenseur, mais son apport offensif est monumental. Et sa capacité à animer le couloir ne serait certainement pas pour déplaire aux atouts de l’attaque parisienne, bien plus attirés par l’axe.

Valeur estimée : 30 millions d’euros

Ceux qui peuvent densifier l’effectif

  • Boubakary Soumaré (Lille)

Le milieu lillois jouit d’une très belle cote sur le marché des transferts. Ce n’est pas injustifié. Même s’il manque parfois de régularité et malgré quelques sautes de concentrations, sa qualité technique et son volume de jeu crèvent les yeux. Paris peut y voir une doublure parfaite pour Idrissa Gueye, un joueur au profil assez similaire à celui de Soumaré dans un style différent. Et l’idée de rapatrier un élément formé au club a de quoi séduire les dirigeants parisiens, au-delà du potentiel indéniable du récupérateur de 21 ans.

Valeur estimée : 25 millions d’euros

Boubakary Soumaré lors de Lille-Nîmes / Ligue 1

Boubakary Soumaré lors de Lille-Nîmes / Ligue 1Getty Images

  • Hamari Traoré (Rennes)

Ce n’est pas l’arrière droit titulaire que cherche le PSG en cas de départ de Thomas Meunier. Mais Paris souhaite aussi recruter une doublure à ce poste et Hamari Traoré présente à peu près tous les arguments pour endosser ce costume. Régulier, performant, rarement blessé, le Rennais dégage une certaine fiabilité et bénéficie d’une expérience assez solide à 28 ans. Il peut aussi constituer une bonne opération financière à un an du terme de son contrat avec le club breton. Ce n’est pas le nom le plus ronflant, mais il ne serait certainement pas inutile pour autant.

Valeur estimée : 5 millions d’euros

  • Walter Benitez (Nice)

Paris devrait vraisemblablement regarder une nouvelle fois du côté du marché des gardiens. Pas pour remplacer Keylor Navas, mais pour lui trouver une nouvelle doublure. Sergio Rico a fait naître quelques doutes depuis une prestation calamiteuse face à Bordeaux et pourrait ne pas être conservé à la fin de son prêt. Il est aussi peu probable qu’Alphonse Areola revienne pour jouer les seconds rôles si le Real Madrid choisit de ne pas le garder. Mais la solution est toute trouvée avec Walter Benitez. Le portier argentin s’est affirmé comme l’un de meilleurs gardiens de L1 avec Nice. Et surtout, il arrive en fin de contrat et ne coûtera pas la moindre indemnité de transfert.

Valeur estimée : 0 euro

  • Rayan Aït Nouri (Angers)

Une blessure à la mâchoire est malheureusement venue contrarier son début de saison très prometteur. Mais Rayan Aït Nouri a quand même eu le temps de montrer l’étendue de son potentiel. Titulaire au poste d’arrière gauche à Angers malgré son jeune âge (18 ans), l’international Espoirs a d’ailleurs attiré le regard du PSG. Paris cherche un joueur à ce poste pour compenser un éventuel départ de Layvin Kurzawa, libre en fin de saison, et se doter d’une doublure pour Juan Bernat même si Abdou Diallo peut dépanner dans ce rôle. En fin de contrat en 2021, Aït Nouri a définitivement le profil de l’emploi.

Valeur estimée : 10 millions d’euros

Vidéo – Avec 250 millions d’euros, voici le mercato idéal du PSG

06:07

Lire la suite sur Eurosport.fr