Dakar 2022: Loeb revient sur al-Attiyah, Sunderland dépasse Van Beveren en moto

0 0
Read Time:1 Minute, 56 Second

Le Suédois Mattias Ekstrom (Audi) a remporté la huitième étape du Dakar 2022, une spéciale de 395 km entre al Dawadimi et Wadi ad Dawasir (Arabie saoudite), au cours de laquelle le Français Sébastien Loeb, deuxième au général, a repris 8 minutes au leader. En moto, Sam Sunderland (KTM) s’est imposé.

“On a super bien roulé sur un gros rythme jusqu’au km 28 où je crève. On change la roue rapidement, on perd moins de deux minutes. On continue sur un gros rythme jusqu’à la neutralisation, et là on se rend compte qu’on a perdu notre deuxième roue de secours !”, a déclaré Sébastien Loeb (Prodrive) après avoir terminé troisième de la spéciale, “mal à l’aise, c’est carrément stressant”. Il revient à près de 38 minutes du leader qatarien Nasser al-Attiyah (Toyota), handicapé par un problème de différentiel mais toujours nettement en tête.

Les Audi du Français Stéphane Peterhansel et de l’Espagnol Carlos Sainz, deuxième et quatrième de l’étape du Dakar 2022, démontrent une nouvelle fois leur compétitivité sur une journée. Les concurrents évoluent désormais dans un environnement plus aride dans le sud de l’Arabie Saoudite. Le soleil, le vent et le sable réduit en poussière, omniprésente, exercent une pression supplémentaire sur les corps et les mécaniques, éreintés par une semaine de course.

Sunderland double Van Beveren

Le Britannique Sam Sunderland (KTM) a remporté lundi la huitième étape du rallye Dakar-2022, une spéciale de 395 km entre al Dawadimi et Wadi ad Dawasir, en Arabie saoudite, et repris la première place au général au Français Adrien Van Beveren.

“Je suis content de ma journée, je n’ai pas fait de faute, mais mon bouton de roadbook est tombé en panne dès les premières dunes, j’ai dû faire toute la spéciale à la main”, a déclaré Van Beveren (Yamaha), qui recule à la troisième place au général. Le Chilien Pablo Quintanilla (Honda) est deuxième de l’étape, l’Autrichien Mattias Walkner (KTM) troisième.

L’arrivée dans le sud du pays, aride, désert, rebat donc une nouvelle fois les cartes du classement général, très serré avec les quatre premiers en moins de 6 minutes. Sunderland compte 3 minutes 45 sec d’avance sur Walkner, 4 minutes 43 sur Van Beveren et 5 min 30 sur Quintanilla à quatre jours de l’arrivée.

Mathieu Idiart avec AFP Journaliste RMC Sport

Lire la suite sur RMC Sport

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post Barça : Umtiti baisse son salaire et prolonge son contrat de trois ans
Next post Mercato: Ronaldo au Barça, la rumeur insensée de la presse catalane