D1 féminine: les joueuses peu favorables à la reprise du championnat

La D1 Arkema va-t-elle s’arrêter après 16 journées? A l’arrêt depuis la crise du coronavirus, le championnat de France féminin, comme la Ligue 1, n’est pas encore sûr d’aller à son terme. C’est le comex de la FFF qui doit acter la reprise ou non de la saison. Pour les joueuses, la tendance n’est pas favorable à un retour sur les terrains. C’est en tout cas ce qui ressort d’un sondage réalisé mardi, au lendemain du discours d’Emmanuel Macron, par l’UNFP sur 200 pensionnaires de D1. D’après le syndicat des joueurs et joueuses professionnels, seulement un tiers des sondées souhaite reprendre le championnat si les conditions sanitaires le permettent, et qu’une phase de réathlétisation a été effectuée en amont.

>> Le sport face au coronavirus: la situation en direct

34% des joueuses favorables à une saison blanche

Si le comex de la FFF acte la fin définitive du championnat, plus de la moitié des joueuses sont favorables au fait de prendre en compte le classement après les 16 journées disputées. Ce qui aurait comme conséquences : Lyon sacré champion, le PSG, dauphin, qualifié pour la Ligue des champions, l’OM et le FC Metz, respectivement 11e et 12e, relégués en Deuxième Division. Près de 34% des joueuses souhaitent une saison blanche. Enfin une minorité d’entre elles sont pour l’arrêt du classement à la fin des matchs aller, ce qui ne changerait rien pour les quatre clubs concernés pour le haut et le bas du tableau.

Lire la suite sur RMC Sport