Coronavirus : Roland-Garros aura lieu en septembre

« Les mesures de confinement en vigueur rendent impossible la préparation du tournoi et, par conséquent, son organisation aux dates initialement prévues », a expliqué la Fédération française de tennis.

« Les mesures de confinement en vigueur rendent impossible la préparation du tournoi et, par conséquent, son organisation aux dates initialement prévues », a expliqué la Fédération française de tennis. KENZO TRIBOUILLARD / AFP

En raison de l’épidémie due au coronavirus, le tournoi de tennis de Roland-Garros a décidé de différer son édition 2020. L’épreuve, programmée du 24 mai au 7 juin, devrait se disputer du 20 septembre au 4 octobre, a annoncé la Fédération française de tennis :

« La crise sanitaire liée au Covid-19 touche l’ensemble des populations. Afin de garantir la santé, la sécurité de tous ceux qui étaient engagés dans la préparation du tournoi, la Fédération française de tennis a pris la décision d’organiser l’édition 2020 de Roland-Garros du 20 septembre au 4 octobre 2020. »

Le tournoi débutera ainsi théoriquement une semaine après la finale messieurs de l’US Open à New York.

Circuits ATP et WTA à l’arrêt

La semaine passée, le Grand Chelem parisien se voulait encore rassurant, disant réfléchir à « différents scenarii », mais sans « report ni annulation ». L’idée était alors de « minimiser les risques de contagion », en évitant par exemple la « trop forte concentration de personnes ».

Mais c’était avant que le circuit professionnel de tennis ne décide de se mettre à l’arrêt. Jeudi 12 mars, trois jours après l’annulation du rendez-vous d’Indian Wells aux Etats-Unis, l’ATP, côté masculin, avait annoncé une suspension de ses tournois durant six semaines, jusqu’au 26 avril.

La WTA, l’organisme qui chapeaute le circuit professionnel féminin, a réagi un peu plus tard. Lundi, elle a annoncé que les tournois de Stuttgart, Istanbul et Prague étaient annulés en raison de la pandémie de Covid-19, soit une suspension de la compétition jusqu’au 2 mai.

Le tournoi de Stuttgart était programmé du 20 au 26 avril, tout comme celui d’Istanbul, tandis que Prague devait accueillir les meilleures joueuses du circuit du 27 avril au 2 mai.
A la différence de l’ATP, qui gère le circuit masculin, la WTA n’avait pas encore annoncé un gel de son circuit en raison du coronavirus.

A cela sont venues s’ajouter, en France, les mesures de confinement annoncées ces derniers jours par le gouvernement. « Les mesures de confinement en vigueur rendent impossible sa préparation et, par conséquent, son organisation aux dates initialement prévues », souligne l’organisation du tournoi.

Conflit possible avec Roger Federer

Mais cette annonce n’a pas été du goût de certains. Représentant des joueurs au conseil de l’ATP, le Canadien Vasek Pospisil a parlé d’une « folie ». « Aucune communication avec les joueurs ou l’ATP. Nous avons ZÉRO voix dans ce sport », a-t-il déploré.

« Je comprends ce sentiment de surprise, mais il fallait prendre cette décision au nom de l’intérêt supérieur du tournoi. On ne pouvait pas balayer la saison de terre battue », a déclaré le président de la FFT, Bernard Giudicelli lors d’une conférence de presse téléphonique. « A cette période, ce sera l’été indien, poursuit-il. Nous aurons des atouts supplémentaires avec le toit sur le court Philippe-Chatrier et des éclairages sur les trois autres courts principaux. On a déjà organisé des rencontres de Coupe Davis fin septembre, les températures sont douces. »

La réaction de Roger Federer le sera-t-elle aussi ? La nouvelle date du tournoi parisien entre en collision avec la Laver Cup (organisée à Boston), dont le Suisse est l’organisateur. « On a informé Tony Godsick (l’agent de Federer) de notre décision. Mais nous ne l’avons pas consulté », a avoué M.Giudicelli.

L’US Open n’exclut pas un report

Les organisateurs de l’US Open, eux, ont fait savoir mardi soir qu’ils le feraient s’ils devaient choisir de reporter de leur épreuve. La Fédération américaine de tennis (USTA) a déclaré qu’elle « prendrait uniquement cette décision après avoir consulté les autres tournois du Grand Chelem, l’ATP, la WTA, la Fédération internationale et nos autres partenaires, y compris la Laver Cup ».

Pour le moment, un report n’est pas encore d’actualité. « L’USTA continue à travailler sur l’organisation de l’US Open 2020 et elle n’introduit pour l’instant aucun changement à son programme », ont indiqué les organisateurs du tournoi new-yorkais.

Mais ils reconnu « étudier toutes les options qui s’offrent à nous, y compris la possibilité de reporter le tournoi », programmé cette année du 24 août au 13 septembre.

Notre sélection d’articles sur le coronavirus

Le Monde

Lire la suite sur Le monde.fr