Coronavirus: Plus de 50 clubs vont attaquer la FFF

Les conditions d’arrêt des championnats amateurs suscitent une vague de mécontentement. Plus de cinquante clubs vont ainsi attaquer la Fédération française de football (FFF). Selon un document que s’est procuré RMC Sport, les entités (de football et de futsal), membres de l’association française du football amateur (AFFA) ou d’autres collectifs, ont envoyé des requêtes à un cabinet d’avocats pour contester la manière dont le sort sportif des compétitions a été acté. 

Des classements au quotient

De nombreuses équipes se sentent lésées par ces choix notamment pour des promotions ou des descentes jugées selon des critères inexistants dans les règlements. Le club des Hauts Lyonnais, qui passe par un autre cabinet d’avocats que celui qui regroupe les 50 clubs cités plus haut, a ainsi décidé de saisir le Comité national olympique et sportif et français (CNOSF). 

Le club du Rhône, leader de son championnat (N3) avant son arrêt, conteste d’être privé de son accession à l’échelon supérieur au nombre de matchs joués à l’extérieur. 

Le 16 avril dernier, la FFF avait acté sa décision et précisé les termes de la fin des compétitions. Toutes les compétitions concernées ont ainsi été arrêtées à la date du 13 mars quel que soit le nombre de matchs joués et les classements seront établis “selon le quotient nombre de points obtenus / nombre de matchs joués afin de neutraliser l’effet des matchs reportés”. Les descentes seront limitées à une par poule.

Le Graët: “Croyez-moi, ce n’est pas facile”

Invité à réagir à l’arrêt des saisons de Ligue 1 et Ligue 2, Noël Le Graët, président de la Fédération française de football (FFF), a milité pour tenir compte des classements actuels en soulignant la difficulté et rappelé la difficulté qu’il a rencontrée face à cette décision. “Les textes sont comme ça, explique-t-il. On a montré l’exemple avec les amateurs et, croyez-moi, ce n’est pas si facile.”

Lire la suite sur RMC Sport