Coronavirus: Mayer agacé des questions financières pendant la crise sanitaire

Avec l’épidémie de coronavirus et la mise en sommeil des compétitions pour une durée indéterminée, le monde du sport s’attend à souffrir sur le plan économique. En France, le ministère des Sports estime que la perte pour le secteur risque de s’élever à 25% sur l’année 2020. Mais si ces questions financières sont au cœur de nombreux débats, avec en tête le casse-tête des droits TV et des baisses de salaires, elles restent secondaires aux yeux de Kevin Mayer. “Si les forces économiques diminuent, le sport de haut niveau devra trouver autre chose”, explique le recordman du monde du décathlon dans un entretien accordé à Ouest-France.

“La priorité, c’est de régler le problème sanitaire”

Relancé sur les craintes que peuvent avoir certains de ses camarades face aux difficultés économiques qui les attendent, le champion du monde 2017 s’est montré très clair. “Mais tout le monde va avoir des difficultés financières! Ecoutez, j’en ai un peu ras-le-bol d’entendre tout ça. Il y a des gens qui meurent tous les jours. La priorité, c’est de régler le problème sanitaire. Oui, on perdra tous de l’argent, moi beaucoup sans doute. Mais ça me semble tellement secondaire en ce moment. Ce n’est pas ça qui me perturbe en tout cas”, a insisté Mayer, qui vit son confinement dans l’Hérault.

L’épidémie de coronavirus a déjà provoqué le report d’une année des Jeux olympiques de Tokyo. Initialement programmés du 24 juillet au 9 août 2020, ils auront lieu du 23 juillet au 8 août 2021. Les championnats d’Europe d’athlétisme qui doivent se dérouler à Paris du 25 au 30 août sont pour l’instant maintenus.

>> Le sport impacté par le coronavirus, toutes les infos en direct

Lire la suite sur RMC Sport