Coronavirus: les travaux à l’arrêt, Roland-Garros aussi menacé

L’étau se resserre autour de la tenue de Roland-Garros  (24 mai-7 juin). Pour le moment, le Grand Chelem parisien est bien maintenu puisqu’il n’entre pas dans la phase de suspension de six semaines des matchs et des tournois des circuits ATP et WTA. Jusqu’à nouvel ordre, celle-ci doit prendre fin le 20 avril, soit un peu plus d’un mois avant le coup d’envoi du deuxième Majeur de l’année. 

rg.jpg
rg2.jpg

Mais le renforcement du confinement annoncé par le Président de la République, Emmanuel Macron, et le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, lundi va avoir un impact sur les chantiers en cours Porte d’Auteuil. 

Habituellement, près de 600 ouvriers s’activent sur les travaux de finition du projet de rénovation dont le point d’orgue a été la pose du toit rétractable du court Philippe-Chatrier avec ses 11 ailes de plusieurs centaines de tonnes chacune.

rg4.jpg
rg3.jpg

Ce mardi matin, ils n’étaient qu’une poignée de travailleurs présents dans les travées de Roland-Garros. “Il s’agit de notre dernier jour de travail”, nous a confiés l’un deux avant l’interdiction des déplacements non essentiels entrée en vigueur, ce mardi midi. Celle-ci durera au moins 15 jours et pourrait être prolongée. L’appel du gouvernement pour favoriser le télétravail ou le chômage partiel afin de lutter efficacement contre le coronavirus aura des conséquences. Dans ces conditions, difficile d’imaginer comment le tournoi pourrait se tenir aux dates prévues. 

Lire la suite sur RMC Sport