Coronavirus: le maire de Madrid regrette la présence de supporters de l’Atlético à Liverpool

Après Atalanta-Valence, OL-Juventus, au tour du match Liverpool-Atlético d’être épinglé. Le 11 mars, le club espagnol s’est rendu à Anfield pour s’imposer 3-2 après prolongation et se qualifier pour les quarts de finale de la Ligue des champions. Parmi les 52.000 spectateurs présents dans le stade, environ 3.000 supporters des Colchoneros avaient fait le déplacement. Une “erreur”, selon José Luis Martínez-Almeida, le maire de Madrid, qui déplore le rôle de ce match dans la propagation du Covid-19 en Espagne et au Royaume-Uni.

>> Abonnez-vous aux offres exclusives RMC Sport pour regarder la Ligue des champions

“Il aurait fallu être plus prudent”

“Cela n’a aucun sens que 3.000 supporters de l’Atlético aient pu voyager à Liverpool. Avec du recul, et même à cette époque, il aurait fallu être plus prudent. La veille, la ville avait pris des mesures concernant la population et la mobilité”, a expliqué l’élu dans une interview diffusée samedi par la radio Onda Cero. “On n’aurait pas dû le permettre, mais ce n’était pas ma décision”, avait d’ailleurs regretté Joe Anderson, son homologue de Liverpool, quelques jours auparavant.

Près d’un mois après le match aller qui s’était conclu sur une courte victoire de l’Atlético devant son public, face au tenant du titre, les hommes de Diego Simeone étaient passés tout près de l’élimination. Les Reds avaient pris l’avantage à la 43e minute, grâce à un but de Georginio Wijnaldum. Au début de la prolongation, l’attaquant brésilien Roberto Firmino avait réussi le break (94e). Mais en moins de dix minutes, un doublé de Marcos Llorente a anéanti les espoirs de qualification du club anglais (97e, 105e). Alvaro Morata s’était chargé d’enfoncer le clou dans les dernières secondes (120e).

Lire la suite sur RMC Sport