Coronavirus: le gouvernement ne devrait pas autoriser la reprise du football avant août

C’est la prise de parole la plus attendue de la semaine. Ce mardi à 15h, le Premier ministre Edouard Philippe va présenter aux députés le plan de déconfinement national, élaboré avec son équipe, les différents ministères, et de nombreux spécialistes. Mais le chef du gouvernement ne devrait pas encore “libérer” le monde du football professionnel. Les compétitions, à commencer par la Ligue 1, ne devraient pas être autorisées à reprendre avant le mois d’août.

Au cours d’une réunion de travail, le 17 avril dernier, le ministère des Sports avait pourtant dit sa volonté de voir les sportifs professionnels et de haut niveau reprendre “le chemin de l’entraînement” à compter du 11 mai, date de début du déconfinement. Avec, pouvait-on imaginer, une reprise des championnats et compétitions dans les semaines suivantes. Cette proposition n’a semble-t-il pas été retenue par le Premier ministre.

Un arrêt définitif de la saison? Une conclusion à l’automne?

Si elle se confirme, la décision gouvernementale ne va pas être sans conséquence pour le football hexagonal. Idéalement, l’UEFA souhaitait que les différents championnats européens puissent être terminés début août, pour consacrer ce mois à la conclusion de la Ligue des champions et la Ligue Europa. Un tel programme est de fait impossible à respecter en France. Plusieurs autres scénarios sont désormais envisageables: un arrêt définitif de la saison de la Ligue 1, qui aurait l’avantage de la clarté, et l’inconvénient de coûter très cher aux clubs, ou une saison qui s’achèverait par exemple à partir de septembre, sur la fin de l’année civile. Une deuxième option qui bouleverserait aussi le calendrier de la saison suivante, voire celle d’après.

A l’heure actuelle, rien n’a n’a été décidé, rien n’a été acté. A noter qu’une réunion téléphonique doit avoir lieu ce mardi, avant le discours d’Edouard Philippe, entre la ministre des Sports Roxana Maracineanu, le président de la FFF Noël Le Graët, et la présidente de la Ligue Nathalie Boy de la Tour.

Lire la suite sur RMC Sport