Coronavirus: l’Asvel encore amoindrie après des nouveaux cas positifs

L’Asvel se retrouve encore un peu plus dans la difficulté à cause de l’épidémie de coronavirus. Au cœur d’une grosse polémique après avoir aligné Norris Cole, malade, pendant 40 secondes lors de la victoire à Cholet (82-73) en Jeep Elite, le club villeurbannais a confirmé plusieurs nouveaux cas positifs à la Covid-19 au sein de son effectif et possède désormais 11 personnes infectées. Un nouveau coup du sort au moment d’affronter le Panathinaikos ce mardi lors de la troisième journée de l’Euroleague à l’Astroballe.

“Les tests PCS réglementaires de ce lundi 12 octobre ont détecté quatre cas supplémentaires (deux joueurs et deux membres du staff) positifs à la covid-19 parmi l’effectif du groupe professionnel, a indiqué le champion de France 2019 dans un communiqué. Ceux-ci viennent s’ajouter aux sept autres membres de LDLC ASVEL déjà touchés par le virus. L’ensemble de ces personnes est placé à l’isolement et sont tous en bonne santé ou avec de très légers symptômes.”

7 joueurs pros et 2 Espoirs en Euroleague

L’Asvel entend désormais ne plus prendre aucun risque avant son troisième rendez-vous européen de la saison. Après deux défaites inaugurales, le club cher à Tony Parker espère enfin lancer sa campagne en Euroleague face au Panathinaikos. Mais l’équipe rhodanienne verrait d’un bon œil un report de la rencontre face aux Grecs en raison de son effectif amoindri.

“A l’heure actuelle, neuf joueurs restent à disposition, dont deux Espoirs inscrits en Euroleague. Idéalement, nous souhaiterions pouvoir isoler l’ensemble de notre effectif mais restons encore une fois tributaires des décisions des compétitions auxquelles nous participons, a poursuivi l’Asvel dans son document transmis à la presse. Le club tient à rappeler que l’ensemble de ces onze cas auraient seulement été détecté ce lundi 12 octobre si nous nous étions conformés aux seuls tests règlementaires et n’avions pas procédé à des tests rapides en interne.”

L’Asvel “affectée par les polémiques”

Après avoir déclenché l’ire du maire de Cholet puis celle des arbitres du match de Jeep Elite, le club villeurbannais tenter de calmer le jeu et d’apaiser les tensions après avoir passé ces derniers jours sous le feu des critiques. 

Et de rappeler son engagement afin de gérer au mieux la crise sanitaire: “Nous sommes également affectés par les polémiques mettant en cause l’intégrité de nos équipes, qui redoublent d’efforts et vont au-delà des protocoles règlementaires afin de s’assurer d’un niveau de précaution optimal, qu’il semble difficile de garantir malgré ces dispositifs, a finalement expliqué l’Asvel. Nous agissons encore une fois en toute bonne foi et en toute transparence, avec un niveau de détection supérieur à ce qui est exigé.”

>> L’Euroleague est à suivre sur RMC Sport

Lire la suite sur RMC Sport