Coronavirus: la nouvelle mise au point de l’OL sur la date du 3 août fixée par l’UEFA

L’Olympique Lyonnais est toujours en croisade. Jeudi, le club de Jean-Michel Aulas était entendu par le juge des référés du Conseil d’Etat pour défendre sa position: la suspension de la décision du conseil d’administration de la LFP d’arrêter prématurément la saison 2019-2020 de Ligue 1. L’ordonnance de la plus haute juridiction administrative sera sans doute connue lundi ou mardi. Cet ultime recours s’accompagne d’une ambiguïté concernant les exigences de l’UEFA alors que la Ligue des champions dans laquelle est toujours engagée l’équipe de Rudi Garcia, doit se terminer au mois d’août.

Ce dimanche, le club lyonnais a tenu à clarifier sa position sur la date du 3 août, deadline recommandée (le mot a son importance) aux Associations pour terminer leurs championnats domestiques. “Le Président Aleksander Ceferin n’a en rien désavoué Jean-Michel Aulas mais il lui a simplement répondu que la date du 3 août, qui avait seulement été “suggérée” aux Associations, ne pouvait plus, à cet instant, être décalée”, peut-on lire dans un communiqué.

L’OL en remet une couche sur Maracineanu

Pour Jean-Michel Aulas, la position de l’UEFA est en revanche en contradiction avec les paroles de Roxana Maracineanu. Cette réponse  “ne contredit en rien le précédent courrier adressé le 14 mai par le Président Aleksander Ceferin à Jean-Michel Aulas, courrier qui précisait que la date du 3 août ne pouvait pas être à l’origine de l’arrêt du championnat comme l’avait affirmé à plusieurs reprises Madame la ministre des sports !”

Comme révélé samedi par l’avocat de l’OL, Me Gilles le Chatelier, sur RMC, le club lyonnais a déposé dans un mémoire pour le Conseil d’Etat, l’idée des playoffs et des playdowns pour finir la saison le 2 août. Et être ainsi dans les clous avec le calendrier de l’UEFA. 

Lire la suite sur RMC Sport