Coronavirus: la mise au point de l’OM sur la baisse des salaires

C’est l’un des chantiers ouverts par les clubs à cause de la crise du coronavirus. Réduire de façon significative les salaires des joueurs pour tenter de mieux supporter les conséquences financières, pendant que les recettes (billetterie, droits TV…) sont gelées. Certains grands clubs européens ont annoncé des accords en ce sens (Barça, Juventus, AS Rome, Arsenal, Valence…). En France, l’OM fait partie des clubs qui négocient avec leurs joueurs. Et dans un communiqué, ce lundi soir, le club marseillais fait une mise au point. En assurant notamment qu’il n’est pas question de réduire les salaires sur le long terme.

“La discussion actuelle porte sur un effort à réaliser de la part des joueurs au cas où la crise se poursuivrait et les droits audiovisuels de la saison 2019-20 ne seraient pas versés en totalité au football français, explique l’OM. Il n’a jamais été question d’une baisse des salaires des joueurs sur la durée restante de leur contrat, encore moins de “profiter” (sic) de cette crise pour imposer des baisses unilatérales par essence contraires au Droit du Travail.”

Une baisse “temporaire” en négociation

La baisse des salaires, complémentaire au chômage partiel déjà accepté par les joueurs, serait “temporaire”, comme indiqué dès la semaine dernière par RMC Sport et comme cela est écrit dans la lettre envoyée aux joueurs. Elle ne s’appliquera que si les droits TV ne sont pas payés dans le cas où la compétition ne reprendrait pas. Cette baisse des salaires n’est pas pour autant actée. Elle est en négociation et celle-ci n’est pas si simple, car les avis des joueurs sont partagés.

Le communiqué de l’OM:

“Dans son édition du jour, le journal L’Equipe prétend, s’agissant de l’Olympique de Marseille, qu’il serait question de «revoir le salaire des joueurs les mieux rémunérés sur la durée restante de leur contrat» et que ceux-ci y seraient réfractaires.

Jacques-Henri Eyraud, Steve Mandanda, Dimitri Payet et Florian Thauvin dénoncent cette fausse information et précisent :

1/ La discussion actuelle porte sur un effort à réaliser de la part des joueurs au cas où la crise se poursuivrait et les droits audiovisuels de la saison 19-20 ne seraient pas versés en totalité au football français.

2/ Il n’a jamais été question d’une baisse des salaires des joueurs sur la durée restante de leur contrat, encore moins de “profiter” (sic) de cette crise pour imposer des baisses unilatérales par essence contraires au Droit du Travail.

3/ Aucun avocat ne fait partie des discussions ou n’a été mandaté par les quatre signataires de ce texte pour émettre des analyses juridiques.

4/ Les joueurs de l’OM sont bien évidemment sensibles à la situation de crise sanitaire actuelle et ses conséquences sur l’économie du football. La discussion en cours entre la direction de l’OM et les joueurs sur la question des salaires se déroule de manière constructive et respectueuse.”

Lire la suite sur RMC Sport