Chicago Bulls : Marc Eversley nommé GM aux côtés de Arturas Karnisovas

Non vous ne rêvez pas, il n’y a pas que l’inévitable documentaire Netflix ‘’The Last Dance’’ consacré à Michael Jordan dans l’actualité des Bulls et celle de la NBA en cette période de confinement. Vivre dans le passé est une chose, préparer l’avenir en est une autre. C’est ainsi que les Bulls ont entamé en ce mois d’Avril la reconstruction de leur frontoffice. Tout avait commencé lorsque Gar Forman et John Paxson avaient officiellement était écartés il y a près d’un mois maintenant.

 

Depuis, Chicago n’a pas traîné. L’arrivée de Arturas Karnisovas en provenance des Nuggets pour devenir le nouveau vice-président des opérations basket a été la première pierre de ce besoin de fraicheur au sommet de la franchise. C’est lui qui a par la suite décidé de qui il allait s’entourer pour bâtir les nouveaux Bulls de la décennie à venir. Le mouvement le plus important a été effectué la nuit dernière. Karnisovas a embauché son GM et il s’agit de Marc Eversley. L’ancien assistant General Manager des Sixers devient le premier GM afro-américain de l’histoire des Bulls.

 

Marc Eversley est un homme de l’ombre qui a monté les échelons au fil du temps. Après avoir passé 10 années de businessman à travailler pour Nike, il s’est orienté vers la NBA en intégrant les frontoffice d’abord à Toronto, puis Washington, avant d’exercer à Philadelphie cette saison. Assistant General Manager, Marc Eversley était le véritable bras-droit de Elton Brand chez les Sixers. En interne, il se disait qu’il avait un rôle prépondérant et qu’aucune décision n’était prise sans lui. Il était considéré comme le ‘’professionnel du métier’’ là où Elton Brand est avant tout un spécialiste du management auprès des joueurs qui lui vouent énormément de respect.

 

Les Bulls effectuent donc là un choix de raison. Marc Eversley est un homme de frontoffice respecté pour son expérience. Récemment à Philadelphie, il a montré aux côtés de Elton Brand que leur binôme n’avait pas peur d’effectuer des mouvements de grande ampleur comme lors du trade de Jimmy Butler, ou dans la façon dont ils ont dû remplacer ce même joueur à l’intersaison 2019. Les Chicago Bulls ont donc désormais posé des noms sur leur avenir. Désormais, la franchise sera pilotée par le duo Karnisovas/Eversley, pour le meilleur et pour le pire. Néanmoins un sentiment prédomine, celui qu’ils pourront difficilement faire pire que leurs prédécesseurs.

Lire la suite sur Insidebasket.com