Chelsea: pas de baisse de salaires mais les joueurs incités à faire des dons

Chelsea n’imposera pas de réduction de salaires à ses joueurs comme recommandé par la Premier League, mais leur a demandé de faire des dons à des organisations caritatives engagées dans la lutte contre l’épidémie de coronavirus. “Pour l’instant, l’équipe première masculine ne sera pas mise à contribution financièrement par le club et le conseil d’administration a plutôt demandé aux joueurs de concentrer leurs efforts sur le soutien à des causes caritatives”, a annoncé le club londonien ce samedi dans un communiqué.

Aston Villa a de son côté indiqué que ses joueurs avaient eux accepté “le paiement différé de 25% de leurs salaires pendant quatre mois”. Arsenal, Southampton, West Ham et Watford avaient déjà annoncé ces dernières semaines des accords de baisse ou de report de salaires, afin de préserver leurs finances mises à mal par l’arrêt des compétitions provoqué par l’épidémie. Une réduction de salaire d’environ 10% avait dans un premier temps été envisagée par Chelsea, selon la presse anglaise. Un chiffre nettement inférieur aux 30% conseillés par la Premier League.

Pas de chômage partiel

Chelsea a indiqué que des discussions avaient eu lieu entre le conseil d’administration et les joueurs. “L’objectif a été de trouver un partenariat afin de préserver les emplois du personnel, d’indemniser les supporters et de participer à des activités pour de bonnes causes. Nous sommes reconnaissants à l’équipe d’avoir joué son rôle en aidant le club dans ses activités communautaires et caritatives, par le biais notamment de #PlayersTogether qui soutient le National Health Service (Service national de santé britannique)”, ont précisé les Blues.

Cette opération, lancée par les joueurs de la Premier League au début du mois, vise à collecter et à distribuer des fonds pour des organisations caritatives soutenant le NHS. Chelsea n’aura par ailleurs pas recours au chômage partiel sur les deniers publics pour ses salariés non joueurs. Après avoir songé à prendre de telles mesures, Liverpool, Tottenham ou Bournemouth ont renoncé à le faire devant le tollé provoqué.

Lire la suite sur RMC Sport