Carter s’offre un ultime défi aux Auckland Blues

Le légendaire demi d’ouverture all black, qui a fait ses adieux au championnat japonais et à son club des Kobelco Steelers (situé à Kobe) avec lequel il évoluait depuis 2018 et son départ du Racing 92, va s’offrir un dernier défi au pays de la fougère argentée. En effet, selon le site néo-zélandais NZME, le double champion du monde (2011 et 2015), qui a aujourd’hui 38 ans, aurait choisi de signer un contrat en faveur de la franchise des Blues pour participer au Super Rugby Aotearoa. L’information a été officialisée jeudi matin. La compétition, qui devrait débuter ce 13 juin, opposera les cinq franchises néo-zélandaises du Super Rugby sur dix semaines.

Ce serait donc l’occasion pour Dan Carter de faire une sorte de tournée d’adieux dans son pays, au terme d’une carrière exceptionnelle. L’ancien demi d’ouverture des Crusaders se serait accordé avec le manager des Blues Leon McDonald’s pour rejoindre l’équipe d’Auckland en qualité de joueur-entraîneur. Il paliera ainsi sur le terrain le forfait de Stephen Perofeta, lequel n’est pas encore remis d’une blessure survenue lors de la 7e journée du Super Rugby.

Sous le même maillot que Beauden Barrett

Surtout, ce serait l’opportunité de réunir deux des meilleurs joueurs de la dernière décennie. Car les Blues compteront également dans leurs rangs un autre champion du monde à l’ouverture, à savoir Beauden Barrett, qui a décidé de quitter les Hurricanes pour rejoindre Auckland. Le meilleur joueur du monde 2016 et 2017, qui n’a pas encore eu l’occasion de porter le maillot de sa nouvelle équipe, s’est montré très en forme lors de la reprise des entraînements et impatient de reprendre la compétition.

Pour rappel, Dan Carter n’a jamais porté un autre maillot que celui des Crusaders en Super Rugby. Il a aussi effectué deux passages en France, d’abord à Perpignan lors de la saison 2008-2009 puis au Racing entre 2015 et 2018, à chaque fois ponctués par un Bouclier de Brennus.

Dan Carter pendant la coupe du Monde 2015

Dan Carter pendant la coupe du Monde 2015Icon Sport

Lire la suite sur Eurosport.fr