Bundesliga: pas de sanction pour les hommages à George Floyd

Rendre hommage en plein match à George Floyd et aux manifestations antiracistes ne sera pas puni. Deux jours après s’être officiellement demandée si les gestes forts de Weston McKennie, Jadon Sancho et Achraf Hakimi constituaient une infraction au règlement interdisant aux joueurs d’afficher un message politique, religieux ou personnel sur les terrains, la Fédération allemande de football a finalement estimé mercredi qu’il n’y avait pas lieu de prononcer de sanction à leur encontre. Cette décision vaudra également pour d’éventuels nouveaux hommages en lien avec le climat social aux États-Unis.

Fritz Keller, président de la fédération allemande, s’est satisfait de cette ligne de conduite: “Je salue expressément la décision clairvoyante de la commission de contrôle et j’en suis très heureux. L’association s’oppose fermement à toute forme de racisme. C’est pourquoi les actions des joueurs ont notre respect et notre compréhension”.

Du “bon sens” réclamé par la FIFA

Weston McKennie, milieu de terrain américain de Schalke 04, avait porté un brassard noir pour témoigner de son indignation après la mort de George Floyd, lors d’une violente interpellation menée par un policier blanc. Jadon Sancho et Achraf Hakimi, coéquipiers de Dortmund, avaient choisi de dévoiler des messages sur des t-shirts.

Marcus Thuram, l’attaquant français du Borussia Mönchengladbach, n’était pas visé par la procédure de la fédération. Il avait posé un genou à terre après un but, reprenant ainsi le geste popularisé par le joueur de football américain Colin Kaepernick pour dénoncer les violences policières contre la population noire aux États-Unis.

Face aux interrogations de l’instance dirigeante du football allemand, la FIFA l’avait appelé à faire preuve de “bon sens” concernant l’application des lois du jeu. Tout en rappelant qu’elle promouvait elle-même des messages contre le racisme durant ses rencontres.

Lire la suite sur RMC Sport