Boulette : quand Leclerc révèle que Ferrari espionne Hamilton à la radio

La scène s’est produite à la fin des derniers essais libres du Grand Prix du Portugal, samedi sur le circuit de Portimao. Alors qu’il était en piste, Charles Leclerc (Ferrari) a ouvert sa radio pour se plaindre qu’il entendait des propos dérangeant. Qui aurait pu être ceux d’un membre de la Scuderia, mais non…

“Que se passe-t-il ? Que se passe-t-il ? J’entendais Lewis Hamilton à la radio”, a rapporté le Monégasque.

On sait que les canaux sont ouverts et publiques lors des Grands Prix. Mais de là à passer directement sur la radio de Lewis Hamilton prouve que les Rouges surveillent en permanence ce que fait le Britannique…

Lire la suite sur Eurosport.fr