Becker : “A Wimbledon en 1985, j’avais peur de danser avec Navratilova, pas de Curren”

Il n’avait que 17 ans et rien ne semblait l’effrayer. En 1985, Boris Becker avait créé la sensation en s’adjugeant le titre à Wimbledon alors qu’il n’était pas tête de série, devenant le plus jeune champion de l’histoire du tournoi. Pas sorti de l’adolescence, l’Allemand était porté par une sorte d’insouciance et une forte confiance en lui à l’époque. Samedi, au cours d’un “live Instagram” partagé avec son ami et ex-collègue sur le circuit Vijay Armitraj, l’Allemand est revenu sur cette victoire, dévoilant une anecdote inattendue sur son état d’esprit à l’époque.

Car s’il avait fait preuve d’une maîtrise étonnante de ses émotions sur le Centre Court en finale contre l’Américain Kevin Curren (6-3, 6-7, 7-6, 6-4), pourtant 9e joueur mondial, il n’en menait pas large quant à la suite des événements. “Martina (Navratilova, ndlr) avait gagné dans le tableau féminin. Et ma grande peur, c’était de danser avec elle !”, s’est exclamé Boris Becker, ce qui a bien fait rire Armitraj.

Becker intimidé par l’aura d’une légende

A l’époque, il faut dire que Navratilova était déjà une star du jeu bien établie : elle venait de décrocher son quatrième titre consécutif sur le gazon du All England Club, déjà le 9e en Grand Chelem à 28 ans. De quoi être intimidé pour le jeune homme de 17 ans qui aurait dû ouvrir le bal avec elle dans le traditionnel dîner des champions. “Heureusement pour moi, ils ont annulé cette danse pour la première fois. En 1984, elle avait lieu, mais plus en 1985. En fait, je n’avais pas peur de Kevin Curren, mais de danser avec Navratilova“, a-t-il conclu.

Déjà très sûr de lui sur les courts, Becker n’en avait pas, pour autant, moins peur du ridicule face à une championne qui l’intimidait. Probablement flattée par l’anecdote, Navratilova a d’ailleurs salué l’Allemand sur les réseaux sociaux. “Très drôle, Boris !”

Lire la suite sur Eurosport.fr