Basket: star de l’EuroLeague, Mike James va bien rejoindre l’AS Monaco

Hyperactif sur le marché des transferts à l’aube d’une saison mélangeant championnat de France et EuroLeague, Monaco poursuit son recrutement monumental. Comme annoncé depuis quelques jours, Mike James va bel et bien s’engager avec le club de la Principauté.

Fraîchement engagé en EuroLeague, l’AS Monaco Basket est en passe de réaliser l’un des plus gros coups de l’intersaison sur le marché des transferts. Après avoir notamment recruté l’international français Léo Westermann, l’Américain Will Thomas ou encore le Lituanien Donatas Motiejunas, la Roca Team va s’offrir les services de Mike James.

>> Découvrez les offres de RMC Sport et suivez l’EuroLeague en exclusivité

Comme annoncé depuis près d’une semaine par de multiples médias, le meneur américain de 31 ans va poser ses valises en Principauté. Selon nos informations, il arrivera sur le Rocher ce vendredi afin de passer des tests médicaux. Si tout se passe bien, il signera son contrat d’une durée d’une saison, avant de rejoindre le groupe qui poursuit sa préparation en Allemagne. 

Autant dire que cette arrivée va secouer la planète basket, sur l’aspect sportif mais aussi et surtout sur l’aspect financier. Et pour cause, les dirigeants de l’AS Monaco Basket ont proposé au joueur américain un contrat encore jamais vu dans le championnat de France, assorti d’un salaire estimé à 2,5 millions d’euros. Si le club monégasque peut se permettre cette folie, c’est notamment grâce à Sergeï Dyadechko, son patron ukrainien, qui a pris la décision de faire exploser le budget. Le but? Se donner les moyens d’atteindre ses objectifs sur le moyen terme.

Une star de l’EuroLeague pour un club ambitieux

Écraser le championnat de France et devenir l’une des meilleures équipes sur la scène européenne, tels sont les objectifs de Monaco. Quoi de mieux pour y parvenir que de miser sur l’un des meilleurs joueurs que l’EuroLeague ait vu évoluer ces dernières années? Ancien meilleur marqueur de la compétition (en 2018-2019), Mike James sort d’une saison mouvementée, partagée entre le CSKA Moscou, où il évoluait depuis l’été 2019, et la NBA. Après avoir été libéré par le club russe, le meneur a effectué une pige du côté des Nets de Brooklyn, où il a également montré de quoi il était capable. En 13 rencontres disputées, il a compilé 7,7 points et 4,2 passes décisives de moyenne.

Avant cela, Mike James a accumulé énormément d’expérience, à travers l’Europe et Outre-Atlantique. Pour autant, l’ancien joueur de Vitoria et de Milan n’a jamais caché son envie de jouer à Monaco, ou plutôt de pouvoir profiter du cadre de vie monégasque. Interrogé en mai 2020 à ce sujet par l’un de ses anciens coéquipiers, Mike James avait alors déclaré: “J’aimerais jouer à Monaco. J’ai entendu que c’est un bel endroit ! Je sais qu’ils ne sont pas en EuroLeague mais peut-être que j’irai là-bas pour terminer ma carrière, quand je ne serai plus aussi bon qu’aujourd’hui.”

Monaco contraint à gérer des problèmes de riches?

Après avoir décroché son ticket pour l’EuroLeague en remportant la dernière édition de l’EuroCup, l’AS Monaco Basket va donc pouvoir réaliser le “rêve” de Mike James. Mais le club de la Principauté va tout de même devoir surveiller le poids de sa masse salariale, qu’il va prochainement devoir présenter à la Ligue Nationale de Basket. Car même si certains joueurs auraient consenti à faire des efforts financiers pour s’y engager, la Roca Team va devoir veiller à rester dans les clous.

Sans oublier qu’avec l’arrivée de Mike James, Zvezdan Mitrovic va avoir l’embarras du choix au moment de choisir ses joueurs pour chaque rencontre. En EuroLeague, l’entraîneur monténégrin de la Roca Team va devoir inscrire 12 des 15 joueurs de son effectif et donc en laisser deux en tribunes.

En championnat de France, il va devoir choisir quels seront les six joueurs étrangers, sur neuf possible, qui pourront jouer les matchs. Le technicien monégasque, connu pour son fort tempérament, ne devrait pas avoir de mal à gérer les égos des uns et des autres.

Killian Verove avec Clément Brossard

Lire la suite sur RMC Sport