Arrêt de la Ligue 1: Aulas a tenté son va-tout avec Ceferin

Jean-Michel Aulas a tenté le tout pour le tout. Jeudi, le recours de l’OL contre l’arrêt de la saison de Ligue 1 fin avril, en raison de la pandémie de coronavirus, était examiné devant le Conseil d’Etat, qui devrait rendre son verdict lundi ou mardi. Selon nos informations après l’audience, le président lyonnais a tenté son va-tout auprès d’Aleksander Ceferin.

Mais le dirigeant de l’UEFA lui a opposé une fin de non recevoir. Jean-Michel Aulas appuyait une nouvelle fois son argumentaire sur la fameuse date du 3 août, un temps présentée comme un ultimatum de l’instance européenne pour que les championnats bouclent la saison et puissent disputer ensuite la fin de la Ligue des champions. 

“Madame la ministre des Sports a expliqué que sa prise de position était basée sur la proposition qui lui avait été transmise: une saison qui devait se finir au 3 août, à cause des dates imposées par l’UEFA. Or, je peux vous confirmer qu’il n’y a jamais eu de date du 3 août imposée par l’UEFA”, assurait alors Jean-Michel Aulas

Pas d’interférence avec les décisions des instances nationales

Cette date du 3 août qui n’avait finalement rien d’une obligation mais apparaissait comme une recommandation de l’UEFA. Nuance importante qu’avait d’ailleurs admise le dirigeant de l’instance européenne déjà dans un courrier daté du 14 mai

“Les dates du 20 juillet (pour les associations nationales classées 16 à 55) et du 3 août (pour celles classées 1 à 1,5, dont la France) ont été mentionnées dans les présentations faites lors des réunions avec secrétaires et présidents des 55 associations membres de l’UEFA le 21 avril et lors des réunions entre l’UEFA, les groupes de travail ECA et EL (Union des Ligues européennes). Cependant, nous avons toujours mentionné lors de ces réunions que ces dates ne sont que des recommandations, formulées à titre provisoire et non pas officiel”, écrivait le 14 mai Aleksander Ceferin.

Mais la situation a depuis évolué. La Bundesliga a repris, la Liga, la Premier League et la Serie A s’apprêtent à le faire. Les instances de chaque pays ont tranché, se sont organisées pour tenter de boucler leurs championnats avant le 3 août. Et leurs décisions restent souveraines: c’est ce qu’a précisé Aleksander Ceferin à Jean-Michel Aulas ce vendredi soir. L’UEFA n’entend pas faire de cas particulier et ni remettre en cause les décisions de chaque association nationale. 

La Ligue de football professionnel et la Fédération française de football ont toujours défendu l’idée que cette date du 3 août était bien une suggestion de l’UEFA pour terminer le championnat et laisser ensuite la place aux coupes d’Europe, pour terminer la saison au mois d’août. Ce qui sera sans doute décidé les 17 et 18 juin prochain lors du comité exécutif. 

Lire la suite sur RMC Sport