AC Milan: Zlatan ne veut pas encore rentrer en Italie

Pays européen le plus touché par la pandémie de coronavirus, l’Italie connaît une décrue lente de la crise qui pourrait mener à la reprise de certaines activités avec un déconfinement le 4 mai. Dont la pratique sportive de haut niveau. Si aucun scénario de reprise de la Serie A n’a encore été acté, les vingt clubs de l’élite ont voté dimanche à l’unanimité pour une reprise de la saison et un championnat terminé cet été. Pour anticiper une éventuelle date de reprise de l’entraînement, les clubs italiens commencent à organiser le retour des joueurs étrangers qui avaient choisi d’effectuer le confinement dans leur pays.

C’est le cas de l’AC Milan qui avait fixé le 20 avril comme date de retour au pays, notamment pour réaliser au plus tôt la quarantaine que devront observer les personnes arrivant en territoire italien. Une consigne respectée par de nombreux joueurs (Lucas Paqueta, Ante Rebic, Samu Castillejo…) mais non suivie par deux éléments du club lombard: Zlatan Ibrahimovic et Franck Kessié.

Zlatan attend une date officielle

Si l’absence de l’Ivoirien semble être principalement due à la difficulté de trouver un vol retour vers l’Italie, c’est en revanche un choix dans le cas d’Ibrahimovic. Selon Sky Sport Italia, l’ancien joueur du PSG a décidé de rester en Suède et attend qu’une date officielle de reprise soit actée pour rentrer en Italie.

Zlatan Ibrahimovic estimerait non pertinent de rentrer trop tôt en Italie, d’autant qu’il peut actuellement bénéficier des installations du club d’Hammarby, dont il est actionnaire à 25%, basé à Stockholm, le confinement n’ayant pas été installé en Suède. Une méthode critiquée puisque le pays scandinave compte plus de morts que ses voisins avec, au 20 avril, plus de 1.500 personnes décédées du coronavirus.

Lire la suite sur RMC Sport