À chacun sa mi-temps et à Bayonne la victoire

9 pénalités et 2 cartons jaunes contre la 2e équipe la moins pénalisée en ce début de Top 14 pour le RCT. Le ton du premier acte a été donné avec ces chiffres. La raison ? Des Ciel et Blanc dominateurs, joueurs et réalistes, alternant avec à-propos entre pieds et mains. En plus des essais de Luc sur un contre ou de Taofifenua en force, l’efficacité de Germain au pied (7/7) a fait le reste et un 28-10 à la pause.

Certainement que la mi-temps a été propice à quelques discussions collazesques dans les vestiaires. Ses Varois sont en effet entrés sur le pré de Jean-Dauger avec d’autres ambitions. L’agressivité a été au rendez-vous, la conquête aussi. Les essais enfin (Etzebeth, Serin et de pénalité) ont permis de revenir à la marque.

Fin de série au RCT

Pendant ce temps-là, les Rouge et Noir ont été un peu moins indisciplinés, même si Germain a tout de même pu contenir le retour au score des joueurs du président Lemaître. Au contraire, ce sont les Ciel et Blanc qui ont été indisciplinés, concédant nombre de fautes et deux cartons jaunes (un sur l’essai de pénalité et un pour fautes répétées en mêlées). C’est donc à 13 contre 15 qu’ils ont disputé le money time mais leur défense a tenu bon.

A deux minutes du terme, les joueurs de Bru se sont même offert une balle de match après une faute et carton jaune de Tolofua. Germain a passé la pénalité de la gagne pour ce 35-29 final, n’offrant pas le moindre bonus.

Pas de 5e victoire de rang pour le RCT dans le Pays Basque mais au contraire, un bilan positif de 5 victoires pour 4 revers en faveurs des gars de l’Aviron.

Lire la suite sur Eurosport.fr