75% de victoires contre le “Big 3” en deux ans : Thiem a vraiment changé de dimension

Il faudra peut-être bientôt parler de nouveau “Big Four”. Dominic Thiem s’est installé depuis deux saisons dans une catégorie qui le rapproche singulièrement de ce qui se fait de mieux dans le tennis mondial. L’Autrichien, qui a fêté cette année ses 27 ans, semble atteindre une forme de plénitude. Son premier titre en Grand Chelem, conquis lors du dernier US Open, en est la matérialisation la plus concrète, même si, sur le chemin de la victoire, il n’avait pas eu à croiser un des trois géants du tennis actuel, Novak Djokovic, Rafael Nadal et Roger Federer.

Reste que, même face à eux, il a désormais du répondant et même un peu plus que cela. Fin 2018, Thiem affichait un bilan cumulé de 7 victoires pour 15 défaites contre ces trois joueurs. Mais depuis deux saisons, sur 2019 et 2020, il leur pose au moins autant de problèmes que le contraire. La preuve, face à Nadal, Djokovic et Federer, son taux de réussite s’est nettement élevé. Au cours des deux dernières années, voici son bilan face au Big Three :

ATP Finals

Djokovic, bon perdant : “Ce qu’a fait Thiem dans le dernier tie-break était juste irréel”

IL Y A UNE HEURE

  • Novak Djokovic : 3 victoires, 2 défaites
  • Rafael Nadal : 3 victoires, 1 défaite
  • Roger Federer : 3 victoires, 0 défaite

Ce Thiem – Djokovic promettait, il n’a pas déçu : Les temps forts d’un choc électrique

Dominic Thiem a donc remporté 75% (9 sur 12) des matches disputés face au Serbe, à l’Espagnol et au Suisse depuis deux ans. Contre Djokovic, il reste même sur cinq victoires lors de leurs sept dernières confrontations. En prenant peu à peu la mesure de ces illustres adversaires, Thiem est devenu samedi le deuxième joueur à compter depuis le début de sa carrière au moins cinq victoires contre Djokovic, Nadal et Federer. Jusqu’ici, seul Andy Murray pouvait se targuer d’un tel tableau de chasse. D’autant plus remarquable qu’il a réussi à prendre le meilleur sur Nadal sur terre battue, à battre Federer sur gazon et Djokovic sur dur comme en indoor.

Seul bémol dans ce bilan exceptionnel, deux des trois défaites de l’Autrichien sur cette période ont été concédées dans deux finales de Grand Chelem : à Roland-Garros en juin 2019 face à Rafael Nadal, puis à Melbourne en janvier 2020 contre Novak Djokovic. Il a déjà dominé l’un et l’autre sur les plus grandes scènes (Nadal à Melbourne, Djokovic par deux fois à Paris), mais s’il avait pu rafler une de ces deux finales, le rapport de forces serait plus probant encore.

Malgré tout, s’il s’impose dimanche en finale, il sera légitime de considérer Dominic Thiem comme l’homme de l’année. Et ce alors même que Djokovic terminera au sommet de la hiérarchie au classement ATP. Avec une victoire en Grand Chelem, le Masters et une autre finale majeure à son actif, il se placerait, en tout cas pour ce qui concerne les plus grands tournois, au-dessus de tout le monde. Et si l’Autrichien se lançait à la conquête de la place de numéro un mondial en 2021 ?

Djokovic – Thiem : Le résumé de la finale

ATP Finals

Ce Thiem – Djokovic promettait, il n’a pas déçu : Les temps forts d’un choc électrique

IL Y A 2 HEURES

ATP Finals

Mené 4-0, Thiem est revenu de l’enfer pour terrasser Djokovic : son incroyable fin de tie-break

IL Y A 3 HEURES

Lire la suite sur Eurosport.fr