100 sélections, une histoire contrariée : quelle place pour Thiago Silva dans l’histoire du Brésil ?

Ce n’est pas un match qui restera dans les mémoires. Mais Thiago Silva, lui, ne l’oubliera pas. L’ancien capitaine du PSG, entré pour le dernier quart d’heure du nul insipide entre le Brésil et la Colombie dimanche (0-0), a connu à cette occasion sa 100e sélection sous les couleurs auriverde. “C’est une grande fierté, a-t-il reconnu après la rencontre. C’est un jour spécial. Même dans mes rêves les plus fous, je n’aurais jamais pu imaginer ce moment.” Ils ne sont en effet pas très nombreux à l’avoir vécu dans l’histoire pourtant très riche du football brésilien.

Suivez une année complète de sport et d’événements sur Eurosport pour 69,99 euros !

Thiago Silva a rejoint un cercle très fermé. Avant lui, seuls sept joueurs avaient atteint ce cap symbolique avec la Seleçao. Le défenseur de Chelsea a rejoint Robinho, qui totalise lui aussi 100 sélections. Ils ne sont que six à en totaliser davantage sous le maillot auriverde : Claudio Taffarel (101), Lucio (105), Neymar (114), Dani Alves (119), Roberto Carlos (125) et Cafu, qui reste à ce jour le joueur le plus capé de l’histoire du Brésil (142). Thiago Silva, 37 ans, peut ainsi légitimement ambitionner d’intégrer le Top 5 de ce classement. Et plus si affinités.

Qualif. Coupe du Monde – Amsud

Messi fait exploser l’Uruguay

11/10/2021 À 05:32

Pelé, le cas symbolique

Pour autant, l’événement est passé relativement inaperçu dans son pays. C’est peu de le dire. “Il a fallu que Tite le mentionne en conférence de presse pour que la plupart des gens s’en rende compte“, témoigne Mauricio Savarese, journaliste pour AP. “La performance a été éclipsée par les déclarations de Neymar et le mauvais match du Brésil, ajoute Marcelin Chamoin, journaliste sur le site Lucarne Opposée. La presse en a très peu parlé, avant le match contre la Colombie et même après. Il n’y a pas eu vraiment de retour sur sa carrière en Seleção.” Un manque de considération pour Thiago Silva ?

Thiago Silva (Brésil)

Crédit: Imago

Pas forcément. Au Brésil, le nombre de sélections d’un joueur n’est peut-être pas aussi significatif qu’ailleurs. “Beaucoup de matches importants n’étaient pas considérés comme officiels à l’ancienne époque, explique Savarese. Prenez le cas de Pelé. Il totalise officiellement 92 sélections et 77 buts mais si on comptabilise les matches face aux clubs, qui étaient à la fois fréquents et pertinents, il a joué 114 matches et marqué 95 buts avec la sélection. Aussi, le Brésil jouait peu de matches de qualification de Coupe du monde parce qu’il était souvent le tenant du titre. Cela joue aussi un rôle.”

Rien ne vaut une Coupe du monde

C’est l’une des particularités du Brésil. Il y a en a d’autres pour expliquer qu’atteindre le cap des 100 sélections n’a pas un grand retentissement dans un pays quintuple champion du monde. “Je pense qu’on ne donne pas un trop grand crédit à cette performance parce que Thiago Silva n’a jamais été champion du monde, avance Savarese. Les joueurs brésiliens ne peuvent rentrer dans l’histoire que s’ils gagnent une Coupe du monde. Rien ne peut avoir autant de poids, que ce soit le nombre de buts, de sélections, un titre en Copa America, terminer en tête des qualifications… ou même marquer en finale d’un Mondial s’il n’y a pas le titre au bout.”

Thiago Silva savoure le sacre du Brésil en Copa America

Crédit: Getty Images

C’est bien là où le bât blesse. Le seul titre remporté par Thiago Silva avec le Brésil, la Copa America en 2019, ne pèse pas grand-chose face à ses échecs en Coupe du monde avec la Seleçao. Surtout celui de 2014. Aucun Brésilien n’a oublié les larmes de son capitaine au moment de la séance de tirs au but face au Chili en 8e de finale. Et si l’ancien Parisien avait bien réagi en marquant face à la Colombie en quarts, il avait aussi écopé d’un carton jaune évitable qui avait lourdement handicapé l’équipe auriverde au moment d’affronter l’Allemagne en demi-finale. S’il a échappé à la plus grande humiliation de l’histoire sur le terrain (1-7), Thiago Silva y reste associé malgré tout.

Encore considéré comme un “chorão”

Sept ans plus tard, ce passé ne passe toujours pas. “Thiago Silva est encore victime de sa Coupe du Monde 2014 et de la Copa América en 2015, où il a également été jugé coupable de l’élimination, explique Chamoin. Il a remporté la Copa América 2019 mais ça ne lui a pas permis d’être réhabilité. Plus que son niveau de jeu, c’est son attitude qui lui est encore reprochée. Pour beaucoup, il est un “chorão”, il n’est pas fiable et peut craquer dans les moments importants. Certains commencent à dire qu’il méritait un meilleur traitement de la part des supporteurs brésiliens, mais je pense que cela sera plus évident lorsqu’il aura pris sa retraite.

Les larmes de Thiago Silva face au Chili

Crédit: Panoramic

Thiago Silva n’en est pas encore là. Justement. Si ce cap des 100 sélections qu’il est parvenu à atteindre ne remue pas les foules au Brésil, il traduit cependant la faculté exceptionnelle du joueur auriverde à évoluer au plus haut niveau malgré ses 37 ans. Et ça, les Brésiliens n’y sont pas insensibles. “Ils le considèrent comme le meilleur défenseur de sa génération et peu de Brésiliens ont réussi aussi bien que lui en Europe, estime Savarese. Eder Militao serait déjà facilement devenu un titulaire avec le Brésil si Thiago Silva n’était pas aussi fort à son âge. Je ne sais pas s’il tiendra ce niveau jusqu’à la fin de l’année prochaine, mais le voir encore à ce niveau est déjà bluffant.”

Lucio ou David Luiz…

C’est toute l’ampleur du défi que Thiago Silva doit encore relever. Le seul qui puisse lui permettre de marquer l’histoire du foot brésilien. “Il est l’un des défenseurs les plus talentueux de l’histoire du Brésil, confie Chamoin. Il est certainement dans le top 10 des plus grands défenseurs centraux de la Seleção, mais pas forcément aux premières places. De nombreux Brésiliens le placent derrière des joueurs qui ont été champions du monde, ou même Oscar et Luis Pereira. Être dans le club des centenaires est gratifiant, mais je ne pense pas que cela lui permette de se placer plus haut dans la hiérarchie du football brésilien.”

Sauf cataclysme, le Brésil, solide leader des qualifications de la zone Amsud, sera au prochain Mondial. Et tout se jouera alors au Qatar pour Thiago Silva. “S’il ne gagne pas la Coupe du monde, il ne sera qu’un bon joueur de plus à ne pas avoir remporté le seul tournoi qui compte pour le Brésil, conclut Savarese. Le prochain Mondial dira si les Brésiliens se souviendront de lui comme Bellini, Mauro, Aldaïr ou Lucio, ou s’il ne restera qu’un talent qui a échoué comme David Luiz, Dani Alves ou Marinho Peres. Et beaucoup espèrent qu’il reviendra jouer au Brésil après la Coupe du monde, ce qui serait important pour lui pour avoir l’affection des fans.” Thiago Silva est un centenaire qui sait ce qu’il lui reste à faire.

Neymar, Casemiro et Thiago Silva (Brésil) en amical face au Sénégal (10/10/2019)

Crédit: Getty Images

Qualif. Coupe du Monde – Amsud

Après neuf victoires, le Brésil arrêté par la Colombie

10/10/2021 À 22:58

Qualif. Coupe du Monde – Amsud

Neymar : “Je pense que ce sera ma dernière Coupe du monde”

10/10/2021 À 13:10

Lire la suite sur Eurosport.fr