Top 14: Toulouse fait le plein, La Rochelle encore battue

Les points à retenir des matchs de la troisième journée de Top 14 de ce samedi.

Toulouse, malmené en fin de match à Montpellier, a tenu bon pour s’offrir une nouvelle victoire et devenir la seule équipe à trois succès en Top 14 samedi lors d’une 3e journée rude pour La Rochelle, battue à Clermont, et toujours en échec.

En tête du classement, le stade toulousain a fait honneur à son statut de double champion de France en titre, non sans une belle frayeur dans l’Hérault (17-15).

Réduits à 13 à cinq minutes de la fin, à la suite d’une carence de piliers et le carton jaune pour Paulo Tafili, l’équipe d’Ugo Mola s’est heurtée aux assauts répétés du MHR qui n’est pas passé très loin d’une victoire.

“On a perdu trois points et non gagné un point de bonus défensif”, a estimé le manager languedocien Philippe Saint-André, en soulignant le réalisme des Toulousains.

Bien lancés par un essai éclair de l’ouvreur des Bleus Romain Ntamack, après 42 secondes de jeu seulement, les champions d’Europe ont enfoncé le clou en début de seconde période par l’intermédiaire du centre Lucas Tauzin.

Mais ils ont concédé deux essais en dix minutes par le demi de mêlée Martin Doan (66) et l’ailier Vincent Rattez (76). Heureusement pour les Toulousains, le nouveau buteur italien de Montpellier Paolo Garbisi a manqué la transformation de l’égalisation. “C’est bien aussi de gagner comme ça, dans les dernières minutes”, a estimé l’arrière et buteur des Stadistes Thomas Ramos.

Premier succès de Clermont

A Clermont, c’était déjà l’heure des retrouvailles avec son ancien club pour l’entraîneur Jono Gibbes. Le Néo-Zélandais a quitté La Rochelle qu’il a menée vers les finales de la Coupe d’Europe du championnat, pour rejoindre l’Auvergne cet été. La soirée a souri à l’ancien All Black.

Sous une pluie abondante et le vent au stade Marcel-Michelin, les “Jaunards” se sont imposés (23-22) en inscrivant deux essais (Yato, Vili). Mais ils ont concédé le bonus défensif en encaissant un unique essai dans le temps supplémentaire. La Rochelle reste en quête d’un premier succès.

La surprise de la journée est venue de Biarritz, où le promu, toujours invaincu dans son stade Aguiléra s’est offert le scalp d’un deuxième cador, le Racing 92 (28-19), après Bordeaux-Bègles en ouverture du championnat.

La générosité basque a été récompensée d’un seul essai mais l’ouvreur anglais du BO, Brett Herron, a su faire fructifier les fautes franciliennes. Il n’a raté qu’un coup de pied, le premier, avant d’en enchaîner huit et d’empiler 23 points au total.

De leur côté, les Racingmen ont inscrit trois essais mais cumulé trop de maladresses pour éviter une première défaite. Même le bonus défensif leur a échappé, étonnant après leurs succès probants face au Stade français (36-21) et à La Rochelle (23-10). “Se tromper sur l’état d’esprit, ça ne doit pas arriver quand on joue au Racing”, a déploré le centre et capitaine des Ciel et Blanc, Gaël Fickou.

Plaquage violent de Pieterse

L’UBB a elle raté le coche à Castres. Les Girondins n’ont pas su profiter de l’exclusion, à un quart d’heure de la fin, du Castrais Ryno Pieterse, auteur d’un plaquage d’une rare violence sur Maxime Lucu, lequel allait toutefois “bien” après la rencontre.

Le demi de mêlée bordelais venait de taper une chandelle et n’était plus sur ses appuis quand le deuxième ligne sud-africain s’est jeté sur lui, épaule en avant.

L’ouvreur Matthieu Jalibert a eu l’occasion de mettre son équipe à l’abri mais il a manqué deux pénalités. Son vis-à-vis castrais, l’Argentin Benjamin Urdapilleta, n’a lui pas tremblé (23-23). Le CO fait partie, avec Toulouse, des deux seules formations invaincues.

Une semaine après le revers devant Pau, Lyon a corrigé le promu Perpignan (47-3) avec le bonus à la clé, et a pris la deuxième place au classement. Brive est troisième après son succès, lui aussi bonifié, devant Pau (30-13).

Dimanche, Toulon reçoit le Stade français, en quête de ses premiers points.

Par PK avec AFP

Lire la suite sur RMC Sport