Tennis : l’Américaine Sofia Kenin remporte l’Open d’Australie, son premier titre du Grand Chelem

Sofia Kenin après sa victoire contre l’Espagnole Garbine Muguruza, en finale de l’Open d’Australie, le 1er février.

Sofia Kenin après sa victoire contre l’Espagnole Garbine Muguruza, en finale de l’Open d’Australie, le 1er février. WILLIAM WEST / AFP

L’Américaine Sofia Kenin (15e mondiale) a remporté, samedi 1er février, l’Open d’Australie — et ainsi décroché son premier titre du Grand Chelem — en battant en finale l’Espagnole Garbine Muguruza (32e) en trois sets (4-6, 6-2, 6-2).

Kenin n’avait encore jamais dépassé les huitièmes de finale en Majeur (Roland-Garros 2019) et jouait pour la troisième fois à Melbourne. Sur la route du titre, elle a notamment battu la numéro un mondiale, Ashleigh Barty, en demi-finales.

« Mon rêve s’est officiellement réalisé ! Si vous avez des rêves, allez les chercher : ils peuvent se réaliser ! », a-t-elle lancé sur le court en recevant son trophée. L’Américaine née à Moscou et arrivée à New York enfant avant de s’installer en famille en Floride s’est montrée plus motivée et surtout moins nerveuse que l’Espagnole de 26 ans qui visait son troisième trophée du Grand Chelem (après Roland-Garros 2016 et Wimbledon 2017).

Plus jeune lauréate depuis Maria Sharapova

Kenin a ainsi remporté le match sur une huitième double faute de Muguruza, la troisième dans ce seul dernier jeu. Elle-même n’en a pas commis la moindre. Auparavant, dans le troisième set, elle avait sauvé magistralement trois balles de break consécutives à 2-2 en alignant cinq points d’affilée, avant de remporter son jeu de service (3-2) et de prendre la mise en jeu de Muguruza dans la foulée (4-2), profitant déjà d’une double faute de l’Espagnole.

A 21 ans et 80 jours, elle est la plus jeune lauréate à Melbourne depuis Maria Sharapova, qui avait 20 ans et 283 jours lorsqu’elle gagna en 2008. « Félicitations, Sofia, tu as super bien joué tout le tournoi et on te reverra souvent en finale », a commenté Muguruza. Lundi, Kenin doit devenir 7e mondiale et donc numéro un américaine devant Serena Williams. Elle est la plus jeune Américaine à intégrer le top 10 depuis Serena le 5 avril 1999.

Sofia Kenin jouait pour la troisième fois à Melbourne, comme Martina Hingis quand elle a gagné en 1997. Avant la Suissesse, Steffi Graf (1988) et Mary Pierce (1995) s’étaient imposées à leur troisième participation. Monica Seles a gagné en 1991 à sa toute première participation. Muguruza, ancienne numéro un mondiale, redeviendra 16e à la WTA grâce à sa finale australienne.

Le Monde avec AFP

Lire la suite sur Le monde.fr