Serie A : la fédération italienne insiste pour reprendre fin mai-début juin

L’objectif ne bouge pas. La fédération italienne de football a réaffirmé ce vendredi sa volonté de reprendre les matchs “fin mai-début juin”, insistant sur les enjeux économiques et estimant que ceux qui plaident pour une annulation de la saison de Serie A “n’aiment ni le football, ni les Italiens”. Le président de la fédération, Gabriele Gravina, envisage une période de trois semaines de préparation après le déconfinement, prévu en Italie le 4 mai.

“Donc fin mai-début juin, on peut commencer”, a-t-il déclaré au micro de Rai Radio 1. “Il y aura une période de contrôle pour garantir la négativité de tous ceux qui participent aux événements. S’ils sont tous négatifs, il n’y a pas de problème de distanciation, ni de contagion”, estime Gabriele Gravina.

Brescia et le Torino opposés à une reprise

“J’espère que chacun pourra jouer dans son propre stade, si cela n’est pas possible nous trouverons d’autres solutions. C’est un moment complexe pour notre pays, pour l’économie et le foot qui est une des industries les plus importantes. Ceux qui évoquent aujourd’hui l’annulation de la saison n’aiment ni le football, ni les Italiens, car ils enlèvent l’espoir du futur et de la reprise”, a-t-il affirmé, convaincu de “trouver la bonne voie”.

Selon la presse italienne, Brescia et le Torino sont les deux derniers clubs à être ouvertement contre la reprise du championnat. La ville de Brescia est une des plus durement touchées par la pandémie qui a tué plus de 22.700 personnes en Italie depuis son apparition en Chine en décembre.

Lire la suite sur RMC Sport