Réunion LNR-FFR: Une première avancée commune sur la saison prochaine

Ce n’était donc pas qu’un discours de façade. Comme il l’avait indiqué lundi dans le Moscato Show, le président Bernard Laporte s’est présenté avec une volonté d’apaisement, en visioconférence, devant les présidents des clubs de Top 14 et Pro D2 ainsi que les dirigeants de la Ligue Nationale de Rugby, le président Paul Goze et le directeur général Emmanuel Eschalier. Certains craignaient des débats tendus, cela n’a pas été le cas. L’enjeu de cette réunion était avant tout les montées ou non de deux clubs de Fédérale 1 comme souhaité par la FFR.

Il a cependant d’abord été question du contexte sanitaire. Comme indiqué par RMC Sport un peu plus tôt dans la journée, l’épidémie de coronavirus pourrait profondément chambouler le calendrier mondial jusqu’à la fin de l’année 2020. Dans ces conditions, la reprise de la saison de Top 14 et Pro D2 est de plus en plus incertaine. Bernard Laporte s’est appuyé sur les données de la commission médicale de World Rugby pour faire cette mise au point. Mais pour en revenir au fond de la réunion, les échanges ont été jugés constructifs par tous les participants.

“Nous sommes très satisfaits, a indiqué à RMC Sport, Serge Simon, vice-président de la FFR, également présent. Il faut affronter cette crise de manière très unie et solidaire. C’est ce qui ressort de cette réunion. Tout le monde s’est félicité du dialogue et du fait qu’on repartait sur quelque chose de nouveau, avec une décision qui a été suspendue et qui sera reportée à fin avril. Il y aura des échanges d’ici là car, encore une fois, nous avons besoin de trouver des solutions ensemble.” Ce que nous a confirmé le président du LOU, Yann Roubert: “il y a effectivement une volonté de trouver des solutions communes pour le bien de tous.”

Vers un Top 14 et une Pro D2 inchangés la saison prochaine

Jean-François Fonteneau, à la tête d’Agen, est un proche de Bernard Laporte depuis de nombreuses années. “Je savais qu’il n’était pas dans une volonté catégorique, nous a-t-il expliqué, et il me semble que cela a rassuré l’ensemble des clubs. On a pu avoir un échange en direct. C’est important. Je pense que nous sommes sur une position rapidement commune.” A savoir un Top 14 et une Pro D2 inchangés, sans montée de clubs de Fédérale 1. “C’est plutôt ça oui, nous répond Fonteneau, même si la Fédération amené des garanties financières en cas de montées de deux clubs de Fédérale 1. Mais cela complique énormément le schéma actuel. Nous sommes quasiment tous d’accord, sauf évidemment un ou deux clubs de Pro D2 qui misaient logiquement sur la montée, pour geler d’une certaine façon le championnat avec les mêmes clubs la saison prochaine, en espérant rejouer quelques matchs d’ici la fin de saison.” “C’est la très forte tendance”, nous dit un autre président. Mais il faudra attendre la fin du mois pour valider officiellement cette position déjà adoptée la semaine dernière.

Preuve de cette bonne entente du jour, le communiqué commun envoyé exactement à la même heure, 19h32, par la Fédération et la Ligue. “La FFR, la LNR et l’ensemble des présidents des clubs professionnels se sont réunis ce jour pour évoquer la situation sanitaire et la question des montées de clubs de Fédérale 1 en Pro D2. A l’issue de cet échange, il a été décidé de surseoir la décision à la fin du mois d’avril afin de prendre en compte l’évolution des conditions sanitaires et des mesures gouvernementales qui en découlent. La décision se prendra à l’unisson et en connaissance des périodes de reprise réelle des activités sportives et des conditions de rassemblement.” On devrait d’ici là en savoir un peu plus sur les réelles chances de rejouer d’ici cet été Top 14 et Pro D2.

Lire la suite sur RMC Sport