Open d’Australie : Thiem domine Zverev et se prépare à l’épreuve Djokovic en finale

Dominic Thiem est en finale de l’Open d’Australie

Dominic Thiem est en finale de l’Open d’Australie WILLIAM WEST / AFP

Il s’est tiré du piège allemand, mais le voilà face au sommet serbe. Au terme d’une rencontre accrochée face au fougueux Alexander Zverev (3-6, 6-4, 7-6, 7-6), l’Autrichien Dominic Thiem, 5e joueur mondial, s’est qualifié, vendredi 31 janvier, pour sa première finale à l’Open d’Australie. Dimanche, c’est le septuple vainqueur à Melbourne, Novak Djokovic, qui se dressera sur sa route.

« J’ai joué deux finales à Roland-Garros contre Rafa [Nadal], qui est le roi là-bas et qui a obtenu contre moi ses onzième et douzième titres, a rappelé Thiem après le match. Et, ici, je vais de nouveau jouer la finale contre le roi, Novak, qui a déjà gagné sept fois ! » Une référence aux deux « monstres » du tennis, l’un sur terre battue, l’autre en dur, qui trustent les titres du Grand Chelem (avec Roger Federer). Pour cette lutte en finale, « il faudra être patient… mais j’ai hâte d’y être », a lancé Thiem.

Lire aussi A l’Open d’Australie, Dominic Thiem a bien grandi

Si sa victoire en quarts de finale contre Rafael Nadal a atteint des niveaux d’intensité, la rencontre face à « Sasha » Zverev a été plus hachée, les deux joueurs se rendant coup pour coup. « C’était un match incroyable, il était quasiment impossible de le breaker tellement il était solide sur son service », a salué l’Autrichien, vainqueur en 3 h 42.

Solide dans les jeux décisifs

En dépit d’échanges très spectaculaires, le match n’a pas été toujours d’un très haut niveau, mais « Dominator » a mieux tenu dans les moments-clés, sauvant notamment neuf des quatorze balles de break qu’il a concédées. Et comme face à Nadal, l’Autrichien s’est montré intraitable dans les deux jeux décisifs disputés.

« Les tie-breaks, c’est toujours du 50/50. D’ailleurs, le premier que j’ai joué dans le tournoi, contre Alex Bolt au 2e tour, je l’ai perdu, a souligné Thiem. Là, contre Zverev, je me suis rapidement détaché à chaque fois, donc ça a été un peu plus facile. »

Place désormais à la finale, sa troisième en tournoi du Grand Chelem. Et l’écueil est de taille, Novak Djokovic pouvant reprendre à Nadal la place de numéro un mondial en cas de victoire. Après ses deux comparses du « Big 3 », le Serbe est également en position de devenir le troisième joueur de l’histoire à s’imposer huit fois dans le même Majeur – Nadal comptant douze Roland-Garros et Roger Federer huit Wimbledon.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Novak Djokovic, héros en mal de reconnaissance

Le Monde avec AFP

Lire la suite sur Le monde.fr