OL féminin: vers une baisse de salaire des joueuses

Ces derniers jours, à la demande de l’Olympique Lyonnais, qui veut traverser du mieux possible la crise liée à la pandémie, une réunion téléphonique a eu lieu entre la direction et certaines joueuses. Dans cette conférence téléphonique, le club a demandé à un groupe de cinq joueuses cadres, réunies autour de la capitaine Wendie Renard (elles étaient six à l’origine mais une joueuse s’est retirée), de baisser leurs salaires en signe de solidarité vis-à-vis des employés de l’entreprise.

En l’état actuel des discussions, selon les informations de RMC Sport, joueuses et direction seraient tombées d’accord sur une baisse de 10% pour les plus gros salaires du club. Si certaines Lyonnaises souhaitent faire un effort supplémentaire pour aller jusqu’à 15% ou 20% par exemple, cela serait sur la base du volontariat.

Hegerberg était prête à faire un effort

Cette baisse ne sera pas opérée pour les plus petits salaires du groupe professionnel (en dessous de 6.000 euros brut mensuel), d’autant que les joueuses de l’OL touchent nettement moins d’argent que leurs homologues masculins. À Lyon, les mieux payées gagnent environ 100 fois moins que Neymar.

Mercredi sur l’antenne de RMC, l’attaquante norvégienne Ada Hegerberg déclarait qu’elle était prête à voir son salaire diminuer: “Il y a des discussions en cours à ce sujet, c’est le moment pour les joueuses de se mettre à disposition afin d’aider le club, estimait la Ballon d’or. Je pense aux employés, il faut absolument les garder. Ce sont des gens fantastiques, qui nous aident beaucoup”.

Lire la suite sur RMC Sport