OL: “C’est un challenge qui m’intéresse”, Parker se verrait bien succéder à Aulas

Ce serait pour lui un nouveau défi dans une carrière déjà immense. Invité ce vendredi du Super Moscato Show sur RMC, Tony Parker a réagi aux récentes déclarations de Jean-Michel Aulas, qui l’a désigné comme l’un de ses possibles successeurs à la présidence de l’OL.

“La même vision” avec Aulas

“C’est un honneur d’être considéré comme ça. Ce serait plus pour être président d’OL Groupe, pas que l’OL. L’OL Groupe représente beaucoup de choses. On veut continuer à l’avenir à grandir dans différents sports. C’est un beau challenge. J’ai encore beaucoup de choses à apprendre. Par rapport à tout ce que j’ai commencé avec l’Asvel, ce serait une suite logique. On s’entend super bien avec Jean-Michel, on a un peu la même vision”, a expliqué l’ancien meneur des San Antonio Spurs.

Les deux hommes travaillent déjà ensemble depuis quelques mois dans le cadre du partenariat entre l’OL et l’Asvel. Voir Parker prendre les commandes d’OL Groupe dans trois-quatre ans n’est donc “pas impossible”.

“Ce serait vraiment incroyable”

“Je préfère encore apprendre. L’OL est une grosse machine, il y a beaucoup de choses qui entrent en jeu. C’est un challenge qui m’intéresse, ce serait vraiment incroyable. Ce que l’OL peut faire est illimité. Quand les investissements seront remboursés, on pourra faire beaucoup de choses, notamment à l’international. C’est pour ça qu’on a investi dans un club féminin aux Etats-Unis et on veut encore faire beaucoup de choses là-bas et en Chine. Ce sera dur de ne pas accepter ce poste dans quatre ans si Jean-Michel veut toujours”, a souligné Parker.

Aux côtés d’Aulas, l’ex-capitaine de l’équipe de France entend donc d’abord poursuivre son apprentissage avant d’imaginer lui succéder. “Il me montre un peu tout et me demande mon avis sur plein de choses depuis un an. On n’annonce pas tout ce qu’on fait, mais ça fait longtemps qu’on travaille main dans la main dans le foot et le basket. On a déjà commencé ce processus”, a insisté Parker. Il ne se voit pas en revanche s’immiscer dans le rugby et le club du LOU. “Ils ont déjà Olivier Ginon qui est très performant et fait du super boulot. Il fait aussi beaucoup pour la ville de Lyon. Il a réussi dans le monde du rugby et du travail. Il assure”, a-t-il confié.

>> Les podcasts du Super Moscato Show

Lire la suite sur RMC Sport