NBA: le français Killian Hayes s’inscrit à la draft 2020 et peut viser le top 15

Killian Hayes tente la grande aventure. Le jeune basketteur français de 18 ans va participer à la Draft 2020 de NBA, prévue (pour le moment) le 25 juin à New York. L’inscription du meneur a été confirmée vendredi par un communiqué de son club allemand, le Ratiopharm Ulm, qu’il a rejoint cette saison en provenance de Cholet.

Né en Floride, Killian Hayes a de très grandes chances d’être sélectionné parmi les 15 premiers de cette draft. Certains pronostics de médias américains le placent même entre la 5e et la 10e place. Un engouement notamment justifié par son statut de troisième meilleur passeur de l’EuroCup, avec 6,2 assists par match. Il est en outre devenu en novembre dernier le deuxième plus jeune joueur à réussir un double-double (12 points, 11 passes) dans la compétition. Il est tout aussi performant au sein du championnat allemand, avec le meilleur taux d’efficacité pour un joueur de moins de 22 ans.

Killian Hayes avait fait l’objet d’une suspension de six semaines infligée par la Fédération française de basket-ball, l’été dernier, pour avoir refusé une convocation en équipe de France des moins de 20 ans. Cet épisode avait notamment accéléré son départ de Cholet.

La pandémie menace la draft

D’autres basketteurs français pourraient intégrer cette draft. La potentielle présence de Théo Maledon, espoir de l’ASVEL, est celle qui est évoquée avec le plus d’insistance. Le nom de Joël Ayayi circule aussi. Il joue avec les universitaires des Bulldogs de Gonzaga, tout comme Killian Tillie, fils du sélectionneur de l’équipe de France masculine de volley et déjà assuré d’être de ce rendez-vous puisqu’il arrive à la fin de son cursus.

La saison de NBA ayant été suspendue il y a deux semaines en raison de la pandémie de Covid-19, la date de la cérémonie annuelle célébrant l’arrivée en NBA des jeunes joueurs universitaires et du monde entier est incertaine. La Draft Combine de Chicago, où des des tests sont menés pour déceler le potentiel physique et technique des futurs joueurs professionnels, est également menacée. Quant à la March Madness, phase finale du championnat universitaire américain, son annulation a d’ores et déjà été prononcée.

Lire la suite sur RMC Sport