Ligue 1: les joueurs majoritairement opposés à la reprise de la saison

L’issue ne faisait pas trop de mystère. Mais le verdict a été donné ce lundi. L’UNFP, syndicat des footballeurs professionnels (qui compte 94% de joueurs adhérents), a dévoilé les résultats de la consultation lancée auprès des joueurs sur la reprise des championnats de Ligue 1 et de Ligue 2, par le biais d’un communiqué que s’est procuré RMC Sport.

“Une majorité de joueurs prête à ne pas reprendre”

En fin de semaine dernière, le syndicat a sondé ses adhérents en leur posant une série de questions pour obtenir leur avis sur un retour sur les terrains. Plus de 1.000 joueurs français et étrangers y ont répondu anonymement jusqu’à vendredi. Ce lundi, l’UNFP assure que “trois-quarts des joueurs des championnats professionnels français redoutent une blessure en cas de reprise et craignent un risque de propagation du virus”. 

“Une majorité de joueurs se dit prête à ne pas reprendre dans les conditions sanitaires actuelles”, poursuit le texte. “Les trois-quarts des joueurs demandent à l’UNFP de veiller à la protection de leur santé face aux conditions de reprise des compétitions.”

Le syndicat précise qu’il continuera à interroger les joueurs au fur et à mesure des nouvelles décisions. “Conscients des enjeux auxquels le monde doit faire face et à l’image de tous les Français, les joueurs consentent des efforts qu’ils seront certainement prêts à poursuivre si les championnats venaient à s’arrêter pour basculer très rapidement sur la saison suivante et donner le meilleur d’eux-mêmes”, promet encore le communiqué.

Les résultats du sondage interviennent quelques heures après la publication d’une tribune dans Le Monde de Sylvain Kastendeuch, co-président de l’UNFP, demandant l’arrêt de la Ligue 1. 

“Renonçons à une reprise du championnat dans ces conditions, a-t-il écrit. Reprise qui serait précipitée et dangereuse. Rassemblons dès aujourd’hui les conditions d’une prochaine saison réussie et exemplaire de ce football que l’on aime tant. Acceptons l’idée d’une forme de destruction créatrice, engendrée par cette crise. Osons le grand pont, nous en sommes tous capables.”

Lire la suite sur RMC Sport