Les footballeurs ayant quitté la France pendant le confinement pourront rentrer « sans problème »

A défaut de savoir encore si et comment ils pourront reprendre le chemin des terrains et finir la saison en cours, les clubs français de football peuvent, au moins, se satisfaire d’une chose : ceux de leurs joueurs qui avaient choisi de quitter la France après le 17 mars et le début de la période de confinement pourront rentrer « sans problème » a appris l’Agence France-Presse auprès du ministère de l’Intérieur.

Il n’y aura pas de mise en quarantaine « à ce stade », ajoute le ministère, alors que la Ligue de football professionnel (LFP) souhaite une reprise de l’entraînement après le 11 mai puis un redémarrage de la Ligue 1 à compter du 17 juin

Le président de la République Emmanuel Macron avait suscité quelques interrogations en déclarant, lundi 13 avril, que les frontières de la France avec les pays non-européens resteraient « fermées jusqu’à nouvel ordre ».

Mais, tant qu’ils sont résidents en France et titulaires d’un titre de séjour ou d’un visa long séjour, « il n’y a aucun problème pour revenir sur le territoire, quelles que soient la nationalité et la provenance », fait savoir le ministère de l’intérieur.

Au PSG par exemple, Neymar et Thiago Silva sont rentrés au Brésil, Edinson Cavani en Uruguay, Keylor Navas au Costa Rica. Les Brésiliens de Lyon Thiago Mendes ou de Nice Dante avaient, eux aussi, choisi de rentrer dans leurs pays d’origine.
Il reste à gérer la modalité du voyage retoure vers la France, alors que le trafic aérien est quasi à l’arrêt.

Lire aussi Football : en France, les joueurs se disent « prêts » à un arrêt de la saison

Le Monde avec AFP

Lire la suite sur Le Monde.fr