JO de Tokyo: le report “n’arrange pas vraiment” Mayer

Sur le papier, Kevin Mayer semble être l’un des gagnants du report des Jeux olympiques de Tokyo. Trahi par son corps avec des douleurs au tendon d’Achille, à l’ischio-jambier gauche et au genou droit lors des derniers Mondiaux de Doha, où il avait été contraint d’abandonner son décathlon, le Français n’a participé à aucune compétition depuis et devait réaliser les minima pour les JO aux Etats-Unis au mois d’avril. Le champion du monde 2017 peut aujourd’hui prendre son temps pour performer à l’automne et se concentrer sur l’an prochain.

“Ça ne m’arrange pas vraiment”

Pourtant, Mayer l’assure, ce report n’est pas forcément pour lui plaire. “Je sais pas si ce report est bénéfique pour moi. Mon tendon d’Achille m’a vachement emmerdé ces derniers mois, depuis Doha. J’avoue que je n’étais pas certain d’être totalement remis avant de faire mes minimas pour les Jeux. Mais depuis trois semaines, je n’ai plus du tout mal et je carbure à fond donc je pense que j’aurais vraiment été au top début août. Donc ça ne m’arrange pas vraiment. Après, peu importe le moment, on va dire que ça me laisse un an de plus pour me préparer”, explique-t-il au micro de RMC Sport.

Pour lui, la décision du Comité international olympique de reporter les JO n’a rien de surprenant, en raison de l’épidémie de coronavirus. “Je ne sais pas si je peux dire que je suis satisfait parce que je voulais faire les Jeux cet été. C’est un peu dur. Mais au vu de la crise sanitaire, il n’y avait pas d’autre choix”, indique-t-il. Le médaillé d’argent du décathlon aux JO 2016 de Rio et recordman du monde de la discipline n’a pas de souhait particulier concernant la nouvelle date qui sera choisie pour reprogrammer les Jeux, alors que le président du CIO Thomas Bach a affirmé qu’un report au printemps 2021 était envisagé.

“Ça ne change rien au niveau de la préparation”

“Si je devais donner une préférence, ce serait de pouvoir prendre une fois dans ma vie des vacances l’été comme tout le monde. Donc si ça pouvait être en juillet, pour prendre mes vacances en août ou au moins début septembre, ce serait pas mal. Mais autrement aucune préférence”, assure Mayer. En attendant, a-t-il prévu de modifier en profondeur son programme d’entraînement? “Ça ne change rien au niveau de la préparation car je ne suis pas du genre à créer des pics de forme pour l’entraînement. Je m’entraîne de moins en moins jusqu’à la compétition et le pic de forme vient tout seul. Je reste sur le même entraînement que d’habitude. La seule chose qui change c’est qu’on n’a aucune compétition en ligne de mire car on ne sait pas si les Europe vont être décalés ou maintenus”, explique-t-il.

Voir cette publication sur Instagram

Bonsoir à tous ! Je vous propose un challenge pour que ce confinement nous soit bénéfique : Le #dietchallenge. On a tous ce défaut dès qu’on s’ennuie de regarder sans cesse dans le frigo et de grignoter tout au long de la journée. Le but de ce défi est donc de ne pas prendre de masse grasse durant la période de quarantaine ! Je poste cette photo pour vous montrer ma forme du moment : 9% de masse grasse. Mon but: qu’à la fin du confinement, ce taux n’ai pas augmenté, et même pourquoi pas baissé ! Pour participer, pas besoin de prendre votre masse grasse, il vous suffit juste de partager vos photos ou vidéos de plats, d’exercices ou autres techniques, en me mentionnant dans vos posts / stories avec le #dietchallenge. Je partagerai tous les jours les plus motivés/inventifs d’entre vous ! Il ne s’agit pas là d’un concours de culturisme ou du jugement physique d’une personne. Il s’agit plutôt d’éviter la sur-consommation alimentaire, ce qui entre nous, pourrait aussi modérer les queues des magasins alimentaire et de ce fait, améliorer les mesures de confinement… On dit souvent que le sport fait maigrir, mais si vous voulez bien en croire mon expérience, c’est la qualité et la quantité de nourriture que vous ingérez qui sont responsable de l’augmentation de la matière grasse. Ne tombons pas aussi dans le panneau de la perte de poids, le but est de bien manger et faire un minimum d’exercice pour être en bonne santé ! Bouffer n’est pas la seule occupation que nous ayons ! Alors bon courage et à la fin du confinement, 3 participants seront tirés au sort et recevront des lots que je dévoilerai plus tard. Notre seul moyen d’aider le personnel médical est de respecter les mesures de confinement, je leur fais part de tout mon courage et mon soutien.

Une publication partagée par Mayer Kevin (@mayer.deca) le 17 Mars 2020 à 11 :50 PDT

Les prochains Championnats d’Europe sont censés se dérouler à Paris-Charléty du 25 au 30 août. “Pour l’instant je m’entraîne sans aucune optique pour l’avenir au niveau de la compétition. Mais honnêtement ça fait parfois du bien de ne pas avoir d’objectif et de se concentrer sur sa technique et sa préparation physique sans avoir le stress de la compétition”, appuie Mayer, qui a lancé sur ses réseaux sociaux le #dietchallenge pour encourager chacun à ne pas prendre de masse grasse pendant cette période de confinement.

>> Le sport impacté par le coronavirus, toutes les infos en direct

Lire la suite sur RMC Sport