Ecosse-France : battus, les Bleus disent adieu à leurs rêves de Grand Chelem

Le résumé de cet Ecosse – France :

>> L’équipe de France a dit adieu à ses rêves de premier grand chelem depuis 2010, dimanche après-midi à Murrayfield. Les Bleus ont logiquement été battus par l’Ecosse, 28 à 17, et laissent l’Angleterre prendre la tête à une journée de la fin.

>> Les Bleus ont joué à l’envers pendant la quasi-totalité du match. Après une première pénalité ratée, ils ont dû jouer à 14 après le carton jaune de Cros pour un plaquage dangereux et voir Romain Ntamack les quitter sur blessure. Après deux pénalités de Hastings (11e et 19e), les Bleus ont eu un magnifique sursaut conclu par Penaud sur une superbe passe au pied de Dupont (7-6, 33e). Mais le coup de poing de Haouas a précipité la chute française. A 14, les Bleus ont d’abord concédé une pénalité (37e), avant de voir Maitland inscrire le premier écossais du match juste avant la mi-temps (40e+1). Au retour des vestiaires, le même Maitland a remis ça, pour mettre les siens à l’abri (19-7, 45e). Sentant la défaite inévitable, le staff français a préféré demandé à ses joueurs d’assurer les pénalités plutôt que de tenter d’aller à l’essai (21-10, 61e). Mais sur un rebond malheureux, McInally a redonné un peu plus d’avance aux siens et éloigné le point du bonus défensif (28-10, 64e). Ollivon a bien cru redonner un peu d’espoir aux siens en inscrivant le deuxième essai français du match à quatre minutes de la fin (28-17, 76e), mais les Bleus se sont encore mis à la faute dans les dernières secondes, anéantissant leurs derniers espoirs de revenir d’Ecosse avec un point de bonus défensif.

>> Avec cette défaite sans point de bonus défensif, les Bleus laissent la première place du Tournoi aux Anglais pour deux petits points à la différence (13 points chacun et +15 pour les Anglais, contre +13 pour les Bleus). S’ils veulent remporter le Tournoi, les Bleus devront assurer contre l’Irlande la semaine prochaine, et espérer que lors de son match (déjà reporté), l’Angleterre fera moins bien contre l’Italie.

>> Côté écossais, cette victoire permet de remonter à la troisième place en attendant le match (reporté) de l’Irlande contre l’Italie. Les Ecossais ont encore une infime possibilité de remporter cette édition 2020, mais le scénario pour qu’un tel miracle se produise relève quasiment de la science-fiction.

Lire la suite sur Le Monde.fr