Coronavirus: premier joueur NBA positif, Gobert a reçu des menaces de mort

Rudy Gobert n’oubliera jamais ce mois de mars 2020. Le 11, le joueur du Utah Jazz est contrôlé positif au coronavirus juste avant un match face à Oklahoma City. Un premier cas en NBA à l’origine de l’arrêt de immédiat de la Ligue US alors que l’épidémie n’a pas pris autant d’ampleur qu’aujourd’hui outre-Atlantique. Dans la foulée, le Français est la cible de vives critiques pour avoir plaisanté deux jours plutôt à propos du virus en s’amusant à toucher aux micros.

Une polémique qui ne l’a pas laissé indifférent. “Je ne peux pas dire que ça ne me touche pas, a-t-il reconnu dimanche à la journaliste de Bleacher Report, Taylor Rooks. Quand les gens commencent à douter de votre personnalité… J’ai reçu des menaces de mort, ce genre de choses… Je me suis dit que je devais attendre que ça passe. A la fin, la vérité finit toujours par percer, tôt ou tard. Il y avait beaucoup de peur à ce moment-là. Il y en a toujours beaucoup à cause du virus.” 

>> Le sport face au coronavirus: la situation en direct

Une relation qui se réchauffe un peu avec Mitchell

Si l’image du Français auprès du public s’est nettement améliorée par la suite, le Covid-19 a causé un autre dégât collatéral: sa relation avec son partenaire Donovan Mitchell. Testé lui aussi positif, l’arrière américain a reproché l’attitude de son partenaire. “C’est vrai qu’on n’a pas parlé pendant un moment après ça, confirme Rudy Gobert. Mais on a parlé ensemble, il y a quelques jours.” Si les tensions semblent s’apaiser entre les deux joueurs d’Utah, Rudy Gobert rappelle qu’il est avant tout nécessaire de faire le job ensemble sur le parquet: “On est tous les deux prêts à jouer et à essayer de gagner un titre pour cette équipe. Il n’est pas question de manque de professionnalisme. On a des relations différentes avec les uns et les autres. Ce n’est jamais parfait. Même entre deux époux, ce n’est jamais parfait! Donc entre moi et mon coéquipier, c’est loin d’être parfait, mais au final, on a le même objectif, gagner. On est tous les deux de grands garçons. On va faire ce qu’il faut pour gagner.” Ce ne sera pas pour demain. La NBA est suspendue jusqu’à nouvel ordre.

Lire la suite sur RMC Sport