Chambly: le coup de gueule de Luzi sur les “conditions sanitaires” en cas de reprise

Il n’y était pas allé de main morte contre les projets de retour à la compétition du football français: “On a bien compris que ce qui importe à la FFF et à la LFP, c’est de toucher les droits TV. (…) Qu’on aille crever sur le terrain, ce n’est pas bien grave du moment que les millions sont touchés”. Bruno Luzi, entraîneur de Chambly en Ligue 2, a vertement critiqué les instances dirigeantes et autres acteurs du ballon rond qui établissent des pistes de travail pour une reprise des championnats à la levée du confinement mis en place pour lutter contre la pandémie de coronavirus. “S’il y a encore le moindre risque, je n’enverrai pas mes gars”, a-t-il ainsi prévenu dans un entretien accordé à 100% Ligue 1.

Au lendemain de cette déclaration, Bruno Luzi a tenu à calmer le jeu au travers d’un communiqué publié sur le site du club de l’Oise, ce mercredi. Tout en maintenant le fond de son propos.

“La santé avant tout le reste”

“J’ai exprimé pour ma part le point de vue d’un entraîneur pour qui le football est aujourd’hui très secondaire. Pour qui la santé de mes joueurs, de mon staff, de mes supporters et plus généralement de tous mes compatriotes et de tout le genre humain passe avant tout le reste”, a-t-il déclaré, tout en disant comprendre que “les instances sont dans leur rôle en tentant de faire face à la crise et en cherchant à sauvegarder les droits TV du football professionnel”.

Bien qu’il ait aussi “envie de retrouver les terrains”, Bruno Luzi insiste sur les “conditions sanitaires” nécessaires pour que des matchs soient à nouveau organisés. “Il n’est donc pour moi pas question qu’une reprise des entraînements et des matchs puisse mettre en danger la vie de quiconque”, estime le technicien du 10e de Ligue 2.

Lire la suite sur RMC Sport