Ceferin : “Il vaut mieux jouer à huis clos que pas du tout”

Il y croit dur comme fer. Contrairement à l’UNFP qui a appelé lundi à l’arrêt officiel de la saison de football en France, le président de l’UEFA espère bien que les grandes compétitions nationales et européennes reprendront et s’achèveront malgré la pandémie de COVID-19. “Je pense qu’il existe des options nous permettant de recommencer coupes et championnats et les mener à terme“, estime ainsi Aleksander Ceferin dans un entretien publié lundi dans le quotidien italien Corriere della Sera.

On devra peut-être reprendre sans spectateurs, mais le plus important est, je pense, de faire jouer les matches“, considère le patron de l’UEFA. “C’est trop tôt pour dire qu’on ne peut pas terminer la saison. L’impact serrait terrible pour les clubs et championnats. Il vaut mieux jouer à huis clos que pas du tout.” Il juge également qu’une reprise “dans ces temps si difficiles apporterait de la joie aux gens et une certaine forme de retour à la normale, même si les matches ne peuvent être suivis qu’à la télévision“.

L’UEFA suspendue aux décisions des autorités nationales

“Si les mesures de sécurité sont respectées et si les autorités donnent le feu vert, les entrainements pourraient reprendre comme le reste“, poursuit Ceferin. La plupart des clubs de Bundesliga ont repris l’entrainement la semaine dernière, par petits groupes et en respectant les règles de distanciation, tandis que la Liga a annoncé lundi un protocole d’accord pour une reprise de l’entrainement dès que possible.

Et le président de l’UEFA ne s’arrête pas là. Pour lui, si les championnats reprennent “assez tôt“, alors la Ligue des champions et l’Europa League pourraient être “disputées en parallèle” sans date limite pour les finales. Mais le Slovène sait par ailleurs qu’il dispose d’une marge de manoeuvre plus que limitée. Il a donc, par ailleurs, déclaré qu’il n’était pas favorable à ce que l’exercice en cours se prolonge jusqu’aux mois de septembre et octobre car “cela aurait un énorme impact” sur la saison 2020-21.

On peut finir, mais en respectant les décisions des autorités“, a-t-il ajouté, soulignant que “la priorité” restait “la santé des fans, des joueurs et des entraîneurs“. Quant aux pays ayant déjà annoncé leur fin de saison, comme la Belgique, “leurs cas seront examinés pas le Comité exécutif”, a-t-il ajouté.

Lire la suite sur Eurosport.fr